Luc Hennart se dit proche du PS, son impartialité n'est plus assurée, selon le MR

Olivier Chastel, président du MR
Olivier Chastel, président du MR - © JEAN-LUC FLEMAL - BELGA

Le président du tribunal de première instance Luc Hennart a déclaré jeudi à la RTBF : "Mon cœur est à gauche, je suis proche du PS et c'est une proximité que j'assume sans problème". Olivier Chastel, président du MR, a regardé l'émission Jeudi en Prime au cours de laquelle le juge bruxellois a fait cette déclaration et il se dit aujourd'hui stupéfait: "Luc Hennart s’exprime régulièrement dans les médias pour dire tout le mal qu’il pense de la politique menée par le gouvernement fédéral de Charles Michel. Mais il nous a appris qu’il assumait sa proximité avec le Parti socialiste".

Neutralité?

Selon Olivier Chastel, ces déclarations laissent douter de l'impartialité et de la neutralité de ce magistrat : "Luc Hennart ne devrait-il pas assumer jusqu’au bout son positionnement politique et s’engager officiellement aux côtés de la famille politique dont il se sent si proche ?"

Luc Hennart s'est prononcé pour une régionalisation de la Justice. "Plaide-t-il pour une régionalisation de la justice afin que cette compétence soit entre les mains des gouvernements régionaux qui lui sont plus proches politiquement que le gouvernement fédéral ?", demande encore Olivier Chastel.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir