Les prototypes des futures "vestes intelligentes" des fantassins du Benelux recalés

Les prototypes des futures "vestes intelligentes" des fantassins du Benelux recalés (2)
Les prototypes des futures "vestes intelligentes" des fantassins du Benelux recalés (2) - © Tous droits réservés
Belga News

Les prototypes de "vestes intelligentes" (ou "Smartvests") destinées à équiper les fantassins des armées belge, néerlandaise et luxembourgeoise "ne répondent pas totalement aux exigences techniques" fixées par les trois pays, ce qui entraînera un retard dans les livraisons, a admis le ministre de la Défense, Pieter De Crem.

Trois firmes ont été retenues, sur la base d'un cahier des charges commun pour développer cet équipement ultra-moderne en vertu d'un programme baptisé en Belgique "Belgian Transformation Soldier" (BEST), mais mené en coopération avec les Pays-Bas et le Luxembourg. Ces firmes ont été invitées à fournir des vestes de test, une "pré-série" de 40 gilets ultra-modernes ainsi que cinq systèmes montés sur véhicules, pour un montant de cinq millions d'euros.

"Après une période de test, il s'est avéré que ces vestes ne répondent pas totalement aux exigences techniques", a indiqué M. De Crem mercredi en commission de la Défense de la Chambre.

Le comité directeur ("Steering Committee") du programme BEST a dès lors demandé de modifier les spécifications sur base desquelles les firmes devront représenter un modèle de test, a ajouté le ministre.

L'évaluation de ces nouveaux modèles devrait avoir lieu en avril et mai 2013. Après acceptation de ces modèles, une firme sera retenue pour la production des vestes prototypes.

Selon M. De Crem (CD&V), la livraison des prototypes est prévue au premier semestre 2014. Après évaluation de ces prototypes sur le terrain pour chaque nation, la commande des vestes en série pourra se faire dans le courant de l'année 2014, après l'obtention de l'accord de la commission des achats militaires de la Chambre et du Conseil des ministres, a-t-il précisé en réponse à une question du député Denis Ducarme (MR).

Le programme BEST est donc repris dans le plan d'investissement dans le domaine de la défense et de la sécurité (PIDS) 2012-2014 comme un programme conditionnel en raison du retard encouru par la rédaction du cahier des charges.

Ces "Smartvests" modulaires doivent permettre à chaque soldat de communiquer directement avec ses collègues motorisés, de faire connaître sa position auprès des troupes amies via un système GPS et d'obtenir par le biais d'un écran tactile toutes sortes de données comme la position d'autres militaires ou des cartes numériques. Les militaires pourront aussi introduire des informations comme des messages courts ou des schémas de scènes tactiques en utilisant des techniques C4I (Command, Control, Communications, Computers and Intelligence).

L'an dernier, l'armée belge estimait ses besoins à 4.471 systèmes, pour un coût estimé à 143 millions d'euros, selon une note confidentielle adressée à la commission des achats militaires de la Chambre.

 


Belga


Publicité