La Belgique promet 31,5 millions d'euros au Mali en 2013 et 2014

Les pays bailleurs du Mali réunis à Bruxelles pour trouver près de 2 milliards d'euros
Les pays bailleurs du Mali réunis à Bruxelles pour trouver près de 2 milliards d'euros - © Tous droits réservés
Belga News

la Belgique allouera une aide de 31,5 millions d'euros au Mali en 2013 et 2014, a indiqué le cabinet du ministre de la coopération Jean Pascal-Labille, en marge de la conférence internationale des donateurs.

Une centaine de pays et d'institutions internationales se sont réunis mercredi à Bruxelles, à l'initiative de la France et de l'Union européenne, avec l'objectif de mobiliser près de deux milliards d'euros pour aider le Mali à sortir de la crise. Plusieurs chefs d'Etat participent à cette réunion, dont le Français François Hollande ou le Béninois Thomas Boni Yayi.

L'objectif de la conférence est de lever en tout 1,96 milliard d'euros, une somme qui correspond à 45% du montant du Plan pour la Relance durable du Mali présenté par les autorités maliennes pour remettre en marche le pays sur deux ans (2013-1014).

La Belgique engagera pour sa part 17,3 millions en 2013 et 14,2 en 2014. "Ces moyens sont dégagés via les budgets coopération et sont donc bel et bien inscrits au budget 2013 de l'état", souligne le porte-parole de Jean-Pascal Labille.

Le ministre représente la Belgique à la conférence des donateurs. Dans son intervention, il a insisté sur les aspects régionaux de la crise malienne et sur l'importance de la construction d'un Etat de droit fort.

Il remplacera cet après-midi le Premier ministre Elio Di Rupo, qui doit participer à une réunion du COMORI (le Comité de mise en oeuvre des réformes institutionnelles).

"Aider les Maliens à construire un nouveau Mali"

"Les dons seront substantiels", a annoncé le ministre français des Affaires étrangères, Laurent Fabius, à l'ouverture de la conférence "Ensemble pour le renouveau du Mali".

"Il s'agit d'aider les Maliens à construire un nouveau Mali (...). Il faut agir de front sur la sécurité, la démocratie et le développement", a-t-il ajouté.

Plusieurs chefs d'Etat participent à cette réunion, dont le Français François Hollande ou le Béninois Thomas Boni Yayi, qui a remercié "la communauté internationale pour son engagement à aider le Mali à retrouver la démocratie".

L'Union européenne a annoncé mardi qu'elle allait apporter 520 millions d'euros, un "soutien essentiel pour établir un Mali stable et prospère", a déclaré José Manuel Barroso, le président de la Commission, après avoir reçu le chef de l'Etat malien Dioncounda Traoré.

François Hollande devrait annoncer dans l'après-midi que la France, premier partenaire bilatéral, apportera 280 millions d'euros pour les deux ans, selon une source diplomatique.

Intervenant à Bruxelles, le directeur général adjoint du FMI, Min Zhu, a qualifié de "sérieux" et d'"ambitieux" le plan malien. Il a insisté sur la nécessité de faire en sorte que "l'aide soit gérée de manière efficace" et que "la lutte contre la corruption" soit une priorité.

Belga


Publicité