Le parti Pirate, nouveau venu des élections 2012

Le logo du parti Pirate belge
Le logo du parti Pirate belge - © Tous droits réservés
Rédaction RTBF

Un nouveau venu donc parmi les partis se lançant à la conquête des suffrages lors des prochaines élections communales et provinciales : le parti Pirate. Un parti, sans réel programme sauf celui de tenter de rendre la parole aux citoyens. Il a présenté ses candidats ce samedi sur une péniche à Bruxelles. Pirate sera présent dans 14 villes le 14 octobre.

Le mouvement est né en 2006 en Suède, mouvement au départ de défense des internautes, puis mouvement-citoyens qui a essaimé dans une trentaine de pays, avec deux élus au parlement européen, 3ème parti en Suède, 200 élus en Europe dont l'Allemagne très en pointe. Un parti pirate, mélange de démocratie participative et de démocratie directe, indépendant et sans hiérarchie interne.

Pas de jambe de bois ni de crochet ou de cache-oeil

Juste des citoyens engagés et défendant la liberté d'expression, le droit au savoir et la culture, l'abolition des brevets et droits d'auteur, la transparence de l'action publique, la protection de la vie privée, le dialogue direct entre citoyens pour élaborer ensemble un programme de société.

Le parti pirate était déjà présent à Bruxelles-Halle-Vilvoorde en 2010, obtenant 0,26% des suffrages. Cette fois, il sera présent dans 14 communes dont Bruxelles, Schaarbeek, Ixelles, Namur, Liège, Ottignies LLN, Louvain, Gand... et 26 districts provinciaux.

F.V.E.