Aller directement au contenu principal

Le décret flamand sur les crèches dans le collimateur des francophones

BELGIQUE | vendredi 21 septembre 2012 à 8h52

  • Les députés francophones ont adopté une résolution qui risque de faire du bruit des deux côtés de la frontière linguistique: la motion demande en effet au Président du Parlement de l'assemblée d'introduire un recours devant la Cour Constitutionnelle contre le décret flamand sur les crèches.

    Le Parlement de la Fédération Wallonie Bruxelles faisait sa rentrée jeudi après-midi, une rentrée sur la pointe des pieds: beaucoup de parlementaires sont en campagne électorale mais les députés francophones se sont penchés sur le décret flamand sur les crèches.

    Le Parlement flamand a adopté le 20 avril dernier un décret qui organise l'accueil des tout petits, notamment dans les crèches reconnues et/ou subsidiées par Kind en Gezin, l'équivalent flamand de l'ONE, l'Office de la Naissance et de l'Enfance.

    Parmi les dispositions, il est prévu qu'au moins l'un des membres de l'encadrement de ces crèches soit néerlandophone mais aussi qu'une priorité pour 55% des places dans les crèches bruxelloises soit accordée aux enfants dont au moins un parent à une connaissance du néerlandais. 

    Les groupes politiques du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, à l'unanimité, veulent faire annuler ce texte qu'ils estiment discriminatoire. Ils estiment d'ailleurs que le Parlement Flamand n'est pas habilité à légiférer en matière d'emploi des langues à Bruxelles.

    Il faut savoir que l'application du décret flamand risque de poser de vrais problèmes à Bruxelles où beaucoup de structures ont choisi de se faire reconnaître par Kind en Gezin plutôt que par l'ONE, notamment parce que les règles flamandes étaient jusqu'ici moins contraignantes. Alors c'est le cas de structures francophones mais aussi de crèches accueillant les enfants du personnel des institutions européennes. La motion votée ce jeudi vise donc l'annulation du décret devant la Cour Constitutionnelle. Stratégiquement, elle cherche aussi à forcer une négociation avec le gouvernement flamand avant que ces critères linguistiques ne soient effectivement appliqués. 

    Pierre Magos

    Voir

    Derniers commentaires

    • de chris Les gens c'est des francophones et ils veulent veulent inscrire leur creche chez les flamands parce que ils donnent plus de subside, c'est tout. Alors bon, ceux qui abusent du système là, c'est bien les francophone.

      21-09-2012 15:37 | Répondre

    • de Majuqui Assurément le parlement flamand n'est pas compétent pour modifier l'application de la loi sur l'emploi des langues à BxL. Son décret sera donc annulé fissa, ce qui n'a pas été possible à propos des dispositions Leo Peeters & consort éditées en tant que "Circulaire". Cette propension à la discrimination linguistique flamande est véritablement obsessionnelle. Plus durable encore, dirait-on, que le secret bancaire suisse. Il est encore long le chemin vers les Etats-Unis d'Europe.

      21-09-2012 12:58 | Répondre

    • de Durandalstrong Si j'ai bien tout compris, la communauté franaise, qui dépense son argent à plein d'autres choses, veut jouer les coucous S'accaparer des crèches sans en respecter les règlements. Tiens, ça me fait penser à d'autres communautés..

      21-09-2012 11:41 | Répondre

    • de benoit Non, Ce n'est pas le but de la "Fédération", mais bien de faire comprendre au gouvernement Flamand que Bruxelles n'est pas Néerlandophone, ni Francophone d'ailleurs mais bien bilingue... et qu'ils n'ont pas à voter des lois qui visent à perturber les crèches en place à Bruxelles. Ayant été directeur d'une crèche agrée par Kind&Gezin... je peux vous jurer que de trouver des clients Néerlandophones relève réellement du défi à Bruxelles!!! Ce qui aurait voulu dire que sur 16 places.. j'aurais du garder 9places libre au cas ou... un jour ou l'autre... un Néerlandophone aurait voulu inscrire son enfant dans ma crèche... Durant cette longue période d'attente... les crèche feraient une perte sèche car les places ne pourraient pas être remplies...

      21-09-2012 13:03 | Répondre

    • de Robert JBF A M.Benoit, vous avez parfaitement raison. Beaucoup de commentaires sans respect pour la loi et la réalité des choses. L'agressivité flamande est continuelle. Ces gens là voudraient bien que Bruxelles devienne un jour flamand. Mais l'histoire nous apprend que cette ville francophone n'a jamais été flamande dans son ensemble. C'est très dérangeant pour les extrèmistes, et il arrête l'histoire quand cela les arrange. Une amie a tenu une crèche et a exactement la même opinion que vous.

      21-09-2012 23:22

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Vidéo précédente

    Bruxelles : contre le test de néerlandais à la crèche

    Vidéo suivante
    • Cliquez pour visionner

      Bruxelles : contre le test de néerlandais à la crèche

  • Le décret flamand sur les crèches dans le collimateur des francophones
    Image précédente

    Le décret flamand sur les crèches dans le collimateur des francophones

    RTBF
    Image suivante
    • Le décret flamand sur les crèches dans le collimateur des francophones

      Le décret flamand sur les crèches dans le collimateur des francophones

    • de chris Les gens c'est des francophones et ils veulent veulent inscrire leur creche chez les flamands parce que ils donnent plus de subside, c'est tout. Alors bon, ceux qui abusent du système là, c'est bien les francophone.

      21-09-2012 15:37 | Répondre

    • de Majuqui Assurément le parlement flamand n'est pas compétent pour modifier l'application de la loi sur l'emploi des langues à BxL. Son décret sera donc annulé fissa, ce qui n'a pas été possible à propos des dispositions Leo Peeters & consort éditées en tant que "Circulaire". Cette propension à la discrimination linguistique flamande est véritablement obsessionnelle. Plus durable encore, dirait-on, que le secret bancaire suisse. Il est encore long le chemin vers les Etats-Unis d'Europe.

      21-09-2012 12:58 | Répondre

    • de Durandalstrong Si j'ai bien tout compris, la communauté franaise, qui dépense son argent à plein d'autres choses, veut jouer les coucous S'accaparer des crèches sans en respecter les règlements. Tiens, ça me fait penser à d'autres communautés..

      21-09-2012 11:41 | Répondre

    • de benoit Non, Ce n'est pas le but de la "Fédération", mais bien de faire comprendre au gouvernement Flamand que Bruxelles n'est pas Néerlandophone, ni Francophone d'ailleurs mais bien bilingue... et qu'ils n'ont pas à voter des lois qui visent à perturber les crèches en place à Bruxelles. Ayant été directeur d'une crèche agrée par Kind&Gezin... je peux vous jurer que de trouver des clients Néerlandophones relève réellement du défi à Bruxelles!!! Ce qui aurait voulu dire que sur 16 places.. j'aurais du garder 9places libre au cas ou... un jour ou l'autre... un Néerlandophone aurait voulu inscrire son enfant dans ma crèche... Durant cette longue période d'attente... les crèche feraient une perte sèche car les places ne pourraient pas être remplies...

      21-09-2012 13:03 | Répondre

    • de Robert JBF A M.Benoit, vous avez parfaitement raison. Beaucoup de commentaires sans respect pour la loi et la réalité des choses. L'agressivité flamande est continuelle. Ces gens là voudraient bien que Bruxelles devienne un jour flamand. Mais l'histoire nous apprend que cette ville francophone n'a jamais été flamande dans son ensemble. C'est très dérangeant pour les extrèmistes, et il arrête l'histoire quand cela les arrange. Une amie a tenu une crèche et a exactement la même opinion que vous.

      21-09-2012 23:22

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

Les suggestions du jour

  • Tout ce que vous voulez savoir sur les stress tests

    24 octobre 2014, 17:21

    Plus que deux fois dormir et la Banque centrale européenne dévoilera les résultats des stress tests, les tests de résistance imposés à 130 banque de la zone euro. Ils seront mis en ligne dimanche à midi précises sur le site de la BCE. En sept thèmes,...

  • Domotique: dans 5 ans, votre maison sera plus intelligente que vous

    24 octobre 2014, 16:19

    Et sinon plus intelligente, du moins plus "consciente." La domotique sous l’angle électronique dont on parle depuis 30 ans nous vient pourtant des Etrusques. Les anciens Romains plaçaient leur foyer sous la protection des divinités domestiques nommées...

  • "Le danger n'est pas la menace terroriste, mais la surveillance de masse"

    24 octobre 2014, 01:05

    Leurs noms évoquent la liberté d'expression et la protection des valeurs démocratiques fondamentales contre la surveillance étatique. Pour d'autres cependant, l'action des lanceurs d'alertes - whistleblowers en anglais - est condamnable. C'est ainsi que,...

L'actualité en images

Incident d'avant-match à Lille

vendredi 24 octobre 2014

Course à l'hippodrome Wallonie

vendredi 24 octobre 2014

L'alimentation de demain

vendredi 24 octobre 2014

La Reine visite l'ASBL Music Fund

vendredi 24 octobre 2014

Tricot urbain à Namur

vendredi 24 octobre 2014

Funérailles de masses au Libéria

vendredi 24 octobre 2014

Premier cas d'Ebola à New-York

vendredi 24 octobre 2014

Calais : la guerre des gangs

vendredi 24 octobre 2014

Direct à l'aéroport de Zaventem

vendredi 24 octobre 2014

Grande surface photovoltaïque

vendredi 24 octobre 2014

L'alimentation de demain

vendredi 24 octobre 2014

La Reine visite l'ASBL Music Fund

vendredi 24 octobre 2014

Tricot urbain à Namur

vendredi 24 octobre 2014

Funérailles de masses au Libéria

vendredi 24 octobre 2014

Toutes les vidéos de l'info

En direct

Belgique

Vu sur le web

Dernière Minute