La frappe de la monnaie sera sous traitée

La frappe de la monnaie sera sous traitée
La frappe de la monnaie sera sous traitée - © PHILIPPE HUGUEN - AFP

La production de pièces de monnaie sera sous-traitée à partir du 1er janvier 2018, a annoncé vendredi le ministre des Finances, Johan Van Overtveldt, à l'issue du conseil des ministres. L'Etat réalisera de la sorte une économie de 2,1 millions d'euros.

Le gouvernement a approuvé aujourd'hui un avant-projet de loi qui règle la restructuration de la Monnaie Royale de Belgique (MRB). A la suite de la baisse drastique de la demande de pièces de monnaies de circulation, le ministre estime qu'en assurer la production ne se justifie plus. L'Etat belge continuera donc de mettre en circulation des pièces mais leur production sera confiée à un sous-traitant.

Conforme à l'accord de gouvernement

La demande de pièces a sensiblement baissé depuis l'arrivée de l'euro et la popularité grandissante des moyens de paiement électroniques. Le nombre de pièces frappées mises en circulation a baissé de 770 millions en 2001 à 68 millions en 2015. Les nombreux coûts fixes inhérents à la frappe de la monnaie pèsent sur la rentabilité. La Commission Européenne recommande en outre d'acheter les surplus de stocks dans les autres Etats membres au lieu d'en produire soi-même. La MRB continuera d'assurer le développement et la commande des pièces ainsi que la lutte contre les faux-monnayeurs.

"Cette décision est conforme à l'accord de gouvernement et fait suite à différents audits. En raison de la baisse de la demande de pièces de circulation, les coûts de fabrication élevés ne se justifient plus. La Banque Nationale a elle-même également décidé, pour des raisons d'efficacité, de mettre progressivement un terme à la production de billets", a souligné le ministre dans un communiqué.

L'ensemble des travailleurs concernés de la MRB se verront attribuer une nouvelle fonction au sein du SPF Finances. Il n'y aura donc aucun licenciement, a assuré le ministre.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir