Aller directement au contenu principal

La Flandre internationalement reconnue "comme une région autonome" (N-VA)

BELGIQUE | jeudi 11 juillet 2013 à 12h30

  • La Flandre, une région autonome reconnue à l'échelon international. Tel est l'un des messages que le président du parlement flamand, Jan Peumans (N-VA), a lancés jeudi à l'occasion de la fête de la Communauté flamande. Le nationaliste s'est en revanche montré peu bavard à propos de la 6e réforme de l'Etat que son parti combat.

    A l'appui de sa thèse, le président a invoqué la jurisprudence récente de la Cour de justice européenne qui, dit-il, a reconnu l'autonomie constitutionnelle des régions en les traitant comme des Etats membres.

    "Non seulement l'Union européenne mais aussi les Etats pris individuellement reconnaissent le parlement flamand comme une assemblée autonome et la Flandre comme une région autonome", a-t-il expliqué, en faisant référence aux nombreuses délégations parlementaires, ministres et ambassadeurs étrangers qu'il a reçus au cours de la législature.

    Pour Jan Peumans, la Flandre ne doit toutefois pas s'arrêter en chemin. "Certaines autres régions jouissent de compétences que force nous est de leur envier", a-t-il souligné.

    Le président a cité la république serbe de Bosnie, le Pays basque ou les Länder allemands, compétents l'une pour la police et les services de secours, l'autre pour lever les impôts et déterminer sa contribution à l'Etat fédéral, les troisièmes pour la justice.

    "Malgré le transfert de compétences qui résultera de la 6e réforme de l'Etat, bien des compétences continueront de dépendre du fédéral alors que d'autres régions ont démontré dans la pratique qu'elles étaient parfaitement capables de fonctionner en toute autonomie à leur niveau".

    Suivi des réformes

    Une 6e réforme de l'Etat qui transférera des compétences vers la Flandre sans l'ensemble des moyens qui leur correspondent, a constaté Jan Peumans avant d'appeler à la création d'une Commission de suivi des réformes au sein de l'assemblée flamande.

    "Pour le prochain gouvernement flamand, gérer efficacement ces nouvelles compétences (...) pour répondre aux attentes de la Flandre et des Flamands sera tout un défi. Le défi sera d'autant plus grand que les moyens financiers nécessaires pour exercer ces compétences comme il se doit ne seront pas transférés à 100%".

    Si la Flandre jouit d'une reconnaissance internationale, il n'en va pas toujours de même en Belgique, a regretté le président du parlement qui s'en est pris à la ministre de l'Intérieur, Joëlle Milquet. M. Peumans a évoqué l'éternelle querelle autour de l'envoi des convocations électorales dans les communes à facilités de la périphérie bruxelloise.

    Lois linguistiques

    La Constitution ne subordonne pas le parlement flamand au parlement fédéral, a-t-il rappelé. "Pourtant, nous trouvons encore au niveau fédéral des élus politiques qui l'ignorent. L'année dernière encore, le ministre fédéral de l'Intérieur déclarait que les lois linguistiques fédérales avaient préséance sur la circulaire flamande Peeters en ce qui concerne l'interprétation de la législation linguistique dans les communes à facilités de la périphérie".

    Jan Peumans a entamé son discours en rendant hommage à l'implication du Roi Albert dans les drames qu'a traversés la société belge, qu'il s'agisse de l'affaire Dutroux ou de l'accident de Sierre. Il a aussi évoqué le rôle politique du souverain des Belges.

    "Le Roi a vu la Belgique poursuivre son évolution vers une autonomie accrue des entités fédérées et accepté la réalité institutionnelle de ce pays. La mission difficile d'un règne moderne adapté au rôle d'un chef d'Etat du XXIe siècle attend son successeur".

    Belga

    Invité Bart De Wever

    Fête flamande : le discours de la N-VA

    Voir

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Vidéo précédente

    Fête flamande : le discours de la N-VA

    Vidéo suivante
    • Cliquez pour visionner

      Fête flamande : le discours de la N-VA

    • Cliquez pour visionner

      Invité Bart De Wever

  • Jan Peumans (N-VA) et l'ambassadeur des Etats-Unis, Howard Gutman
    Image précédente

    Jan Peumans (N-VA) et l'ambassadeur des Etats-Unis, Howard Gutman

    BENOIT DOPPAGNE - BELGA
    Image suivante
    • Jan Peumans (N-VA) et l'ambassadeur des Etats-Unis, Howard Gutman

      Jan Peumans (N-VA) et l'ambassadeur des Etats-Unis, Howard Gutman

Les suggestions du jour

  • Traité de libre-échange (TTIP): ses partisans retapent sur le clou

    26 mars 2015, 17:29

    Le TTIP, le traité de libre-échange entre Union européenne et États-Unis, se négocie lentement. Trop lentement même aux yeux de certains qui depuis quelques jours relancent l’offensive. Le TTIP doit abolir les obstacles douaniers, réglementaires,...

  • Pas de dépistage cardiaque en vue pour les jeunes sportifs francophones

    26 mars 2015, 16:36

    Faut-il imposer des contrôles médicaux aux jeunes qui veulent faire du sport ? La question ressurgit régulièrement, chaque fois qu'un jeune décède sur un terrain. Cette fois, on en reparle parce qu'un rapport d'experts sort ce jeudi. Il est très clair...

  • Le saut d'index est repoussé d'un mois: quelles conséquences?

    26 mars 2015, 15:33

    L'entrée en vigueur de la loi organisant le saut d'index est repoussée d'un mois. La majorité s'est retrouvée coincée dans un timing trop serré. Mais le saut d'index aura bien lieu, dès que possible dit le ministre de l'Emploi. La loi devrait être...

L'actualité en images

Yemen

jeudi 26 mars 2015

JT 13h

jeudi 26 mars 2015

Mukwege

jeudi 26 mars 2015

Météo internationale

jeudi 26 mars 2015

Toutes les vidéos de l'info

En direct

Belgique

Vu sur le web

Dernière Minute