La fin de l'anonymat des cartes téléphoniques prépayées ? Le Scan#17 a testé

Au lendemain des attentats de Bruxelles, différentes mesures ont été adoptées pour renforcer la lutte anti-terroriste. "Le Scan" s'intéresse ce soir à la loi sur les cartes téléphoniques prépayées. On sait que les terroristes utilisent ce dispositif pour communiquer entre eux en échappant aux contrôles policiers. Depuis décembre, le gouvernement a adopté une loi qui rend impossible l’activation d’une carte SIM sans s'identifier. Nous avons testé si la loi était appliquée sur le terrain.

Chez les grands opérateurs, les règles strictes sont respectées. Cela passe par l’encodage d’un document d’identité dans une boutique officielle ou en ligne avec un lecteur de carte.

Pour les petits opérateurs, la situation est différente. Nous nous sommes procurés une carte Lycamobile. En quelques clics sur internet, vous pouvez activer votre carte téléphonique via un formulaire. Nous avec réalisé le test avec une fausse identité. Il nous a suffi de joindre une carte d’identité bidon, trouvée sur internet. Il s’agit d’un spécimen, diffusé lors du lancement de la carte ID Kids. En quelques heures, notre carte SIM est activée. Nous pouvons communiquer, en tout anonymat.

" Inacceptable " pour le ministre des Télécommunications. Alexander De Croo rappelle que les opérateurs risquent de " lourdes amendes " et le retrait de leur licence. Le régulateur des Télécoms, l'IBPT, a été chargé de réaliser différents tests. Quatre opérateurs ne respectent pas la législation. Il s'agit de Lycamobile, de Carrefour Mobile, de Taza Mobile et de Vectone Mobile. Les procès-verbaux ont été transmis au parquet de Bruxelles.

Mais un autre volet de la nouvelle loi ne concerne pas que les utilisateurs mal intentionnés. D'ici le 7 juin, c'est l'ensemble des cartes SIM, déjà achetées et actuellement dans la nature, qui devront être identifiées. Deux millions de cartes prépayées sont concernées. Ces dernières semaines, les opérateurs tentent de contacter les utilisateurs concernées, via SMS ou lors d'action publiques. Si d'ici juin, vous ne donnez pas signe de vie, votre carte sera désactivée...

Retrouvez chaque lundi la séquence "Le Scan" dans le Journal Télévisé.

Vous aussi, participez en nous informant et nous interpellant sur des sujets brûlants via Facebook et lescan@rtbf.be

 

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir