La Commission européenne a confiance dans l'actuel gouvernement belge

Drapeaux européens et symbole de l'euro
2 images
Drapeaux européens et symbole de l'euro - JULIEN WARNAND (archives belga)
Belga News

La Commission européenne vient de démentir une information parue ce matin dans le journal Le Soir. Elle n'envisage pas d'intervenir dans la formation du gouvernement belge. Yves Leterme avait lui aussi réagi vivement à cette information.

L'article de ce matin évoque donc les raisons qui pousseraient la Commission européenne à intervenir dans la formation du gouvernement. "La Belgique va devoir prendre des mesures structurelles importantes, qui ne peuvent être décidées par un gouvernement en affaires courantes. Il s'agit de réformes qui doivent permettre une relance de la croissance économique. C'est pourquoi la Commission, maintenant, va hausser le ton..." indiquait mercredi une source européenne autorisée au quotidien.

Cette mise en garde, selon Le Soir, devrait être rendue publique au cours de la semaine du 12 septembre, à l'occasion de la publication du rapport sur les finances publiques des Etats membres de l'UE et des prévisions économiques intérimaires de la Commission. L'Italie devrait alors également être rappelée à l'ordre.

Yves Leterme en colère

Interrogé par la RTBF à ce sujet, Yves Leterme affirme n'avoir aucune connaissance de cette intervention de la Commission européenne. Il déclare qu'il faut se montrer très prudent à l'égard de ce qui est écrit dans le quotidien. Yves Leterme affirme aussi être en contact régulier avec José-Manuel Barroso et que cette intervention de la Commission n'a jamais été évoquée. Dans l'interview, Yves Leterme s'en prend également au quotidien qui a publié l'article de ce matin.

Démenti de la Commission

Les regards se tournaient alors légitimement vers la Commission. Elle a démenti dans un communiqué publié en fin de matinée qui fait savoir que l'information n'est "pas fondée". "Il n'y a pas de changement dans la position de la Commission", qui a "pleine confiance dans l'actuel gouvernement d'affaires courantes", mais aussi "dans le processus démocratique en Belgique", a affirmé une porte-parole. La Commission s'apprête bien à publier un rapport général sur l'état des finances publiques en Europe, mais ce document ne contiendra aucune référence à la situation politique belge, selon un porte-parole. L'exécutif communautaire "a pleine confiance dans l'actuel gouvernement d'affaires courantes", précise un autre porte-parole.

Belga

Publicité