L'attaque du 22 mars a coûté 40 millions d'euros à l'aéroport de Bruxelles

Le CEO demeure optimiste pour l'avenir, espérant que 2017 constitue une "année record" pour l'aéroport.
Le CEO demeure optimiste pour l'avenir, espérant que 2017 constitue une "année record" pour l'aéroport. - © Belga

L'impact financier des attentats du 22 mars qui ont frappé l'aéroport s'élève à quelque 90 millions d'euros pour Brussels Airport, a indiqué le CEO de l'entreprise, Arnaud Feist, lors d'un entretien accordé à l'agence Belga. Les assurances interviennent pour un montant d'environ 50 millions d'euros, précise-t-il, ce qui laisse une ardoise de 40 millions d'euros à prendre en charge pour Brussels Airport.

"J'espère que 2017 sera l'année de la renaissance pour Brussels Airport"

Les assurances interviennent notamment pour les dégâts portés aux infrastructures, les coûts opérationnels directement liés aux attaques et la perte d'exploitation. Celle-ci englobe la baisse du trafic enregistrée dans les six mois qui ont suivi les attentats. En 2015, Brussels Airport avait enregistré un chiffre d'affaires de 520 millions d'euros. La perte financière des attaques s'élève ainsi à près de 8% de ce montant, soit un impact "important", selon M. Feist.

Le CEO demeure cependant optimiste pour l'avenir, espérant que 2017 constitue une "année record" pour l'aéroport. Après d'excellents mois de janvier et février, il ambitionne de poursuivre le développement des activités sur le site, notamment celles de cargo, qui connaissent une croissance importante. "J'espère que 2017 sera l'année de la renaissance pour Brussels Airport.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir