Aller directement au contenu principal

GP de F1 à Francorchamps jusqu'en 2015: MR et Ecolo veulent y voir clair

BELGIQUE | Mis à jour le lundi 9 juillet 2012 à 17h38

  • Le député wallon Pierre-Yves Jeholet (MR, opposition) a réclamé lundi toute la "transparence" sur l'accord de principe conclu par le ministre wallon de l'Economie Jean-Claude Marcourt (PS) quant à la tenue annuelle jusqu'en 2015 des courses de F1 sur le circuit de Spa-Francorchamps.

    "Je veux avancer en toute transparence et bonne gouvernance", a commenté lundi le Verviétois interrogé par Belga. "Je ne me contente pas du principe de confidentialité avancé par M. Marcourt. Je ne veux pas d'opacité".

    M. Jeholet souhaite notamment connaître les modalités financières de l'accord conclu par le ministre wallon à l'heure où l'organisation de F1 sur le circuit spadois "coûte 5 millions d'euros par an aux contribuables wallons", rappelle-t-il.

    S'il se réjouit d'un accord qui maintient la "vitrine internationale du circuit de Spa-Francorchamps", le député MR veut néanmoins savoir pourquoi celui-ci n'a pu être conclu que pour une durée de 3 ans -"un délai court", selon lui- et non pour 4 ou 5 ans.

    A ses yeux, il convient également de professionnaliser davantage l'organisation des grands-prix à Spa afin de les rendre plus rentables, notamment en y attirant plus de spectateurs, et réduire ainsi la facture pour les pouvoirs publics, insiste M. Jeholet qui interpellera le ministre Marcourt la semaine prochaine au Parlement wallon à ce sujet.

    Dans la majorité à Namur, le député wallon Yves Reinkin (Ecolo) s'est lui félicité de l'annonce de cet accord pour trois ans "qui va générer des rentrées financières importantes" pour la Région, mais attend lui aussi d'en savoir plus sur les aspects financiers.

    "On parle d'une réduction des coûts, mais on ne sait pas combien", pointe l'élu qui veut une "réduction drastique" des 5 à 6 millions d'euros supportés aujourd'hui par la Région wallonne. "Il faut vraiment un Grand-Prix à tout petit prix", insiste-t-il.

    Pour lui, il est néanmoins normal que le ministre Marcourt reste discret pour le moment: "Je comprends qu'il ne sorte pas de chiffres alors qu'il est encore en pleine négociation...".

    Le député Ecolo formule un voeu pour l'avenir: qu'à la fin de l'accord négocié, soit à l'horizon 2015, la Région wallonne ait à nouveau "les mains libres" face à Bernie Ecclestone, notamment pour se libérer de l'obligation de payer de lourdes indemnités en cas de dédit.

    "C'est une épée de Damoclès qu'on a héritée de l'accord conclu à l'époque par (l'ancien ministre de l'Economie MR) Serge Kubla...".


    Belga

    Voir
  • Vidéo précédente

    Quel coût pour le Grand-Prix de Francorchamps?

    Vidéo suivante
    • Cliquez pour visionner

      Quel coût pour le Grand-Prix de Francorchamps?

  • GP de F1 à Francorchamps jusqu'en 2015: MR et Ecolo veulent y voir clair
    Image précédente

    GP de F1 à Francorchamps jusqu'en 2015: MR et Ecolo veulent y voir clair

    Tous droits réservés
    Image suivante
    • GP de F1 à Francorchamps jusqu'en 2015: MR et Ecolo veulent y voir clair

      GP de F1 à Francorchamps jusqu'en 2015: MR et Ecolo veulent y voir clair

Les suggestions du jour

  • Tout ce que vous voulez savoir sur les stress tests

    24 octobre 2014, 17:21

    Plus que deux fois dormir et la Banque centrale européenne dévoilera les résultats des stress tests, les tests de résistance imposés à 130 banque de la zone euro. Ils seront mis en ligne dimanche à midi précises sur le site de la BCE. En sept thèmes,...

  • Domotique: dans 5 ans, votre maison sera plus intelligente que vous

    24 octobre 2014, 16:19

    Et sinon plus intelligente, du moins plus "consciente." La domotique sous l’angle électronique dont on parle depuis 30 ans nous vient pourtant des Etrusques. Les anciens Romains plaçaient leur foyer sous la protection des divinités domestiques nommées...

  • "Le danger n'est pas la menace terroriste, mais la surveillance de masse"

    24 octobre 2014, 01:05

    Leurs noms évoquent la liberté d'expression et la protection des valeurs démocratiques fondamentales contre la surveillance étatique. Pour d'autres cependant, l'action des lanceurs d'alertes - whistleblowers en anglais - est condamnable. C'est ainsi que,...

L'actualité en images

JT 19h30

vendredi 24 octobre 2014

Conseil européen accord climat

vendredi 24 octobre 2014

Baptême bilan

vendredi 24 octobre 2014

Calais : la guerre des gangs

vendredi 24 octobre 2014

Smartphones pour aveugles

vendredi 24 octobre 2014

Funérailles de masses au Libéria

vendredi 24 octobre 2014

Shell Shock

vendredi 24 octobre 2014

Retour à la mode de la couture

vendredi 24 octobre 2014

Première de 7 à la Une demain

vendredi 24 octobre 2014

Incident d'avant-match à Lille

vendredi 24 octobre 2014

Course à l'hippodrome Wallonie

vendredi 24 octobre 2014

L'alimentation de demain

vendredi 24 octobre 2014

La Reine visite l'ASBL Music Fund

vendredi 24 octobre 2014

Tricot urbain à Namur

vendredi 24 octobre 2014

Premier cas d'Ebola à New-York

vendredi 24 octobre 2014

Météo 19h25

vendredi 24 octobre 2014

On n'est pas des pigeons

vendredi 24 octobre 2014

Le 15'

vendredi 24 octobre 2014

Toutes les vidéos de l'info

Vu sur le web

Dernière Minute