Elections communales : quels enjeux pour la région bruxelloise ?

Elections communales : enjeux pour Bruxelles
Elections communales : enjeux pour Bruxelles - © RTBF

Le 14 octobre prochain nous irons tous aux urnes pour les communales. Voici les grands enjeux dans les communes de la région bruxelloise où ont eu lieu certains changements ces derniers temps; de quoi relancer un peu le suspense.

Quel avenir pour le FDF ?

Le divorce FDF-MR bouleverse le paysage bruxellois. Le jeu politique est plus ouvert que jamais et la tension palpable. Les querelles pour constituer les listes à Schaerbeek le prouvent car chacun risque gros. Régis Dandoy politologue à l’Université Libre de Bruxelles explique combien l’enjeu est important pour le FDF : "s’il ne parvient pas à obtenir un résultat considérable dans certaines communes clé, on voit difficilement comment il pourrait se maintenir pour les prochaines élections"

Les petits partis

De leur côté, les autres partis pourraient profiter de cette situation, faire plus de voix, ou pour les plus petits, devenir incontournables. "Ces petits partis sont importants car ils peuvent faire basculer la majorité d’un parti à l’autre avec à la clé, des négociations pour obtenir des postes d’échevins voire de bourgmestres dans certaines communes", explique Régis Dandoy.  

L’électeur nouvelle-tendance

Six ans ont passé depuis les dernières communales. C’est une éternité pour cette région où tout change vite : la population ne cesse d'augmenter et les quartiers se transforment à vue d'œil.  Bart Lemmens est patron d’une brasserie de Saint-Gilles : "Je suis arrivé ici il y a dix-huit ans. A l’époque c’était un quartier très populaire puis petit à petit les choses ont changé, de nombreux européens se sont installés".

Une population en forte augmentation

Ce constat se vérifie dans les registres des communes. A Saint-Gilles, on enregistre mille habitants de plus par an, aux profils très variés.  Carlo Luyckx, échevin de l’état civil de Saint Gilles confirme le changement : "Saint-Gilles est l’une des trois communes les plus pauvres de Belgique, mais on constate qu’elle attire de manière encore très marginale, un public qui a les moyens".

Entre changements démographiques et politiques, ces élections pourraient réserver pas mal de surprises aux dix-neuf communes bruxelloises, avec, en tout état de cause, des leçons à tirer en vue des élections régionales et fédérales de 2014.

I.Louette avec Aurélie Fogli

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir

La Belgique en vidéos et en sons