Aller directement au contenu principal

Didier Gosuin:"La démocratie n'a plus sa place, c'est la particratie qui dirige"

BELGIQUE | Mis à jour le lundi 4 novembre 2013 à 9h06

  • Didier Gosuin, chef de groupe FDF au Parlement Bruxellois, tire à boulets rouges sur tous les partis. Et plus particulièrement sur les francophones qu’il accuse de faire le lit de la N-VA et de tous les partis flamands qui veulent le démantèlement de la Belgique. Un démantèlement qui, selon lui a déjà commencé.

    A propos du récent manifeste de la N-VA qui crée un Etat belge confédéral dont Bruxelles devient une sous-région, Didier Gosuin dit s’étonner des réactions des autres partis francophones: "Ce projet existe depuis 10 ans. Rien n’est nouveau. Ce qui est neuf, c’est la naïveté des francophones qui rencontraient ou allait manger avec la N-VA. Ils jouent maintenant les vierges effarouchées."

    Tous les partis flamands dans le même sac

    Pour le FDF, il ne fait aucun doute que Bart De Wever veut aller plus loin que la 6ème réforme de l’Etat, mais il n’est pas le seul: "Hendrik Bogaert et Kris Peeters (tous deux CD&V) ont écrit presque la copie conforme de ce qui est proposé par le N-VA. Les francophones croient que la sixième réforme va pacifier cet Etat. Pas du tout, c’est le pied à l’étrier pour aller plus loin. On a supprimé l’échelon intermédiaire qu’est la périphérie. Elle a été avalée par la Flandre. Maintenant ils vont s’attaquer à Bruxelles".

    Un mensonge d’Etat

    Didier Gosuin a la conviction que faire croire à une prochaine pacification communautaire relève du "mensonge d’Etat" entretenu par les partis francophones pour rester au pouvoir. Sa vision est que dans le même temps, les partis flamands ne peuvent pas reconnaître aujourd’hui que la N-VA a raison même s’ils avaient émis des idées identiques dans le passé. Car ce serait accréditer le projet de la N-VA: "Les partis flamands sont en porte-à-faux. Mais si la N-VA fait un bon score, tous les partis flamands diront la même chose que Bart De Wever. J’en prend date aujourd’hui. "

    La Belgique en voie de démembrement

    Pour Didier, la 6ème réforme institutionnelle en cours est "dans l’esprit du démantèlement". Le chef de groupe FDF au Parlement Bruxellois s’en prend directement aux partis francophones: "Ils savent que la Belgique est en voie de démembrement. On on a commencé avec la Sécu et on a enclavé Bruxelles. Maintenant les partis flamands vont revendiquer une cogestion de Bruxelles. C’était déjà dans leurs projets bien avant l’annonce du plan de la N-VA."

    En cas de bon score de la N-VA (plus de 30%), la Belgique deviendrait difficilement gouvernable, mais pour Didier Gosuin ce ne serait pas une catastrophe pour autant: "Il faudra alors, peut-être, négocier un démembrement, mais cette fois dans l’intérêt des francophones. Aujourd’hui on a tout cédé. On avait dit qu’on ne toucherait jamais à BHV ni à la sécurité sociale et on l’a fait. On dit maintenant qu’on ne touchera jamais à Bruxelles. Mais on y touchera aussi. Si on laisse Bruxelles, ciment de la Belgique, s’effriter, l’édifice s’écroulera. Et la responsabilité des partis francophones sera engagée."

    Saint-Josse et Freddy Thielemans

    Interrogé sur l’évacuation, à Saint-Josse, de l’église du Gesù dont les 200 occupants ont été expulsés lundi matin, Didier Gosuin assure que l’erreur a été de laisser pourrir la situation. "Aujourd’hui on utilise les grands moyens avec 40 combis de police, mais ce bien était vide depuis 2009 et ne pouvait que se dégrader. Et la sécurité ne s’améliore pas". Évoquant la situation dans sa propre commune d’Auderghem: "Les bâtiment vides sont identifiés et hautement taxés pour ramener les propriétaires à louer leur bien". Saint-Josse est l’exemple de l’échec d’une politique sociale depuis 4 ans.

    Quant au départ annoncé de Feddy Thielemans, Dider Gosuin reconnaît qu’il a marqué la politique de Bruxelles tout en ajoutant un bémol: "La seule question est de savoir s’il est correct d’annoncer son départ un an après les élections. Cela signifie que la démocratie n’a plus sa place. c’est la particratie qui dirige. Mais cela c’est une réalité".

    Jean-Claude Verset

     

    Voir

    Derniers commentaires

    • de Harry Kot Monsieur Gosuin veut faire le procès de la particratie, mais fait-il semblant d’oublier que le fils d’une échevine FDF à Jette a obtenu un logement social de trois chambres lorsqu’il était encore seul et sans famille ??? Nous, nous ne l’avons pas oublié.

      05-11-2013 07:45 | Répondre

    • de de wilde guy je vote NVA aux prochaine election. je ne peux plus voir les parvenus de socialiste joue entre .faite comme moi ou voter FDF......

      04-11-2013 15:27 | Répondre

    • de Bernard C'est exactement le commentaire que je me proposais de faire.1

      04-11-2013 14:06 | Répondre

    • de Knuddeknokke Ce projet existe depuis 20 ans!

      04-11-2013 12:31 | Répondre

    • de Georges-Pierre Tonnelier Il est temps pour lui de s'en apercevoir...

      04-11-2013 12:28 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
    1000 caractères max
    Veuillez remplir le champ "Code de sécurité" en respectant les majuscules, minuscules ou les espaces.
  • didier Gosuin: "Ce qui est neuf, c’est la naïveté des francophones qui rencontraient ou allait manger avec la N-VA."
    Image précédente

    didier Gosuin: "Ce qui est neuf, c’est la naïveté des francophones qui rencontraient ou allait manger avec la N-VA."

    Tous droits réservés
    Image suivante
    • didier Gosuin: "Ce qui est neuf, c’est la naïveté des francophones qui rencontraient ou allait manger avec la N-VA."

      didier Gosuin: "Ce qui est neuf, c’est la naïveté des francophones qui rencontraient ou allait manger avec la N-VA."

    • de Harry Kot Monsieur Gosuin veut faire le procès de la particratie, mais fait-il semblant d’oublier que le fils d’une échevine FDF à Jette a obtenu un logement social de trois chambres lorsqu’il était encore seul et sans famille ??? Nous, nous ne l’avons pas oublié.

      05-11-2013 07:45 | Répondre

    • de de wilde guy je vote NVA aux prochaine election. je ne peux plus voir les parvenus de socialiste joue entre .faite comme moi ou voter FDF......

      04-11-2013 15:27 | Répondre

    • de Bernard C'est exactement le commentaire que je me proposais de faire.1

      04-11-2013 14:06 | Répondre

    • de Knuddeknokke Ce projet existe depuis 20 ans!

      04-11-2013 12:31 | Répondre

    • de Georges-Pierre Tonnelier Il est temps pour lui de s'en apercevoir...

      04-11-2013 12:28 | Répondre

    • de CitoyenBELGE Le drame est que pour les policiens, se faire élire est l'objectif. Le problème des citoyens est QU'AUCUN parti politique ne propose ce que les citoyens désirent. Je dis souvent qu'il faudrait des meetings électoraux avec les cotoyens sur le podium et les partis dans la salle. En général aucun parti ne fera ce que désirent les citoyens. Exemple: je suis BELGE UNITAIRE, avant de devenir EUROPEEN UNITAIRE. Peu importe qui parle quelle langue et où, même le Vénusien est OK pour moi. De plus les partis ne respectent même pas les lois qu'ils ont voté. En 1970 les partis doivent être unilingues et doivent s'exprimer dans la langue de la région. Donc Le Tisserand (pardon De Wever) doit s'exprimer en Néerlandais, le français lui est interdit et il serait punissable. Il doit faire appel à un traducteur juré, c'est ainsi que je comprends les décisions prises en 1970. Et tout est ainsi.

      04-11-2013 11:25 | Répondre

    • de Anne Pasratée Malheureusement, il y a beaucoup plus de francophones unilingues que des néerlandophones bilingues... Heureusement pour ces derniers... Merci aux décideurs wallons qui n'ont rien vu venir. La seule chose qui les intéresse c'est : comment me faire élire, et deuxièmement, comment me faire réélire. C'est tout à quoi ce qu'ils s’intéressent. Profiter, profiter et encore profiter. C’est leur seule raison de vivre !

      05-11-2013 07:18 | Répondre

    • de Humour Il n'est pas le premier à le dire. Il y a quelques années, Paul Schmitz a sorti un livre:" La Belgique malade de sa particratie". A quand un référendum en Belgique ?( Votation en Confédération Helvétique ) Rien de nouveau sous le soleil.

      04-11-2013 10:46 | Répondre

    • de dudu baser sont titre sur la toute dernière phrase de l'interview, c'est avoir un titre assez peu représentatif du contenu de l'article...

      04-11-2013 10:46 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

Les suggestions du jour

  • Les actions économiques contre la Russie sont-elles efficaces?

    23 juillet 2014, 08:40

    Barack Obama continue à menacer la Russie de nouvelles sanctions économiques si elle poursuit dans sa stratégie de déstabilisation de l'Ukraine. Progressivement, les Américains font ainsi monter la pression. Jusqu’ici sans résultat.

  • Charles Michel: "La priorité absolue est de donner du pouvoir d'achat"

    23 juillet 2014, 08:56

    Désormais formateur en compagnie de Kris Peeters (CD&V), Charles Michel va tenter de mettre sur pied cette innovante majorité "suédoise" que seuls les autres partis francophones qualifient encore de Kamikaze. Une combinaison inédite, qui permet(trait)...

  • Surfer en vacances: peut-on faire confiance aux Wi-Fi publics?

    22 juillet 2014, 12:39

    Et la réponse est… non. En tous cas, pas tous les réseaux. Un réseau sans fil public est un réseau ouvert à un nombre important d’utilisateurs plus ou moins connus. On les rencontre dans les hôtels, les gares, les cafés, et même à la réception...

L'actualité en images

JT 19h30

mardi 22 juillet 2014

Accord en Flandre

mardi 22 juillet 2014

Quid de la présidence du PS ?

mardi 22 juillet 2014

Namur : de l'orange au bleu

mardi 22 juillet 2014

14-18: Les jouets

mardi 22 juillet 2014

Belgique entre ciel et terre - saison...

MT Sambre-Orneau

mardi 22 juillet 2014

14-18: Les jouets

mardi 22 juillet 2014

TDF : les étapes pyrénéennes

mardi 22 juillet 2014

Toutes les vidéos de l'info

En direct

Belgique

Vu sur le web

Dernière Minute