Dès le 1er avril, la moitié des médicaments seront moins chers

Dès le 1er avril, la moitié des médicaments coûtera moins chers
Dès le 1er avril, la moitié des médicaments coûtera moins chers - BELGA PHOTO NINA FRANCESCA
Belga News

A partir du lundi 1er avril, la moitié des médicaments verront leur prix baisser, parfois jusqu'à 70%. C'est la conséquence directe d'une baisse générale de 1,95% décidée fin 2012 par le gouvernement sur proposition de la ministre de la Santé Laurette Onkelinx (PS), écrivent mardi Le Soir, Het Nieuwsblad et De Standaard.

La diminution de prix ne sera toutefois pas toujours ressentie par le patient mais ne profitera qu'à la Sécurité sociale, et donc aux caisses de l'Etat. Certains médicaments avec un prix élevé dépassent en effet le plafond que paie le patient, soit 14,10 euros (9,30 euros s'il bénéficie du tarif BIM).

Concrètement, le prix à la pharmacie de plus de 2500 médicaments utilisant 360 substances actives différentes va baisser.

Toutes les classes de médicaments sont concernées, des traitements chroniques du diabète, du cholestérol, de l'hypertension, de l'asthme ou de l'ostéoporose aux antibiotiques, en passant par les vaccins et la pilule contraceptive.

Constatant que ce sont souvent pour les médicaments les plus anciens (pour lesquels le brevet est expiré) que les baisses de prix sont visibles directement par les patients, la ministre de la Santé souligne qu'il est essentiel que "les médecins jouent leur rôle social en prescrivant aux patients les médicaments équivalents les plus avantageux pour eux."

Belga


Publicité