Demandeurs d'asile: trop de régularisations pour raisons médicales?

Maggie De Block (Open-VLD), secrétaire d'Etat à l'Asile et l'Immigration
Maggie De Block (Open-VLD), secrétaire d'Etat à l'Asile et l'Immigration - NICOLAS MAETERLINCK (archives belga)
Rédaction RTBF

Maggie De Block, secrétaire d'Etat Open VLD à l'Asile et à l'Immigration présentera mercredi ses projets politiques à la Chambre. Mais ce matin, dans la presse, elle montre qu'elle prend le dossier en main et dénonce le nombre toujours croissant de régularisations pour raison médicales.

La secrétaire d'Etat n'hésite pas à parler d'abus. L'an dernier, il y aurait eu plus de demandes de régularisatiosn pour raisons médicales que pour raisons humanitaires. Les chiffres de 2011 ne sont pas définitifs mais pour Maggie De Block, c'est anormal. En octobre on en était à 9000 demande pour raisons médicales alors qu'il y en a eu 6500 pour l'ensemble de 2010. Chaque mois, 50 à 70 demandes viennent du Népal et du Bangladesh. Du coup, la secrétaire d'Etat à l'Asile estime qu'il y a des filières qui abusent de la régularisation pour raisons médicales. Conséquence, elle compte améliorer les contrôles médicaux.

En dénonçant dès ce matin dans le Standaard ces abus de procédure, Maggie De Block tente de couper l'herbe sous le pied de l'opposition, N-VA en particulier, qui ne compte pas la ménager demain à la Chambre. Elle montre surtout qu'elle agit en matière de régularisation, un dossier que la N-VA juge bloqué par le PS.

Anina Meeus


Publicité