Cumul des mandats politiques: la palme est décernée à …

Avant d’être ministre, Jean-Pascal Labille qui comptait 56 mandats dont 14 rémunérés
Avant d’être ministre, Jean-Pascal Labille qui comptait 56 mandats dont 14 rémunérés - ERIC LALMAND - BELGA
Rédaction RTBF

C'est la règle depuis près de 10 ans, le monde politique doit déclarer ses mandats et son patrimoine à la Cour des Comptes. Et comme chaque année à la même époque, ces déclarations de mandats sont rendues publiques. Cette année, la palme du mandataire le plus cumulard est décernée à Jos Dauwe, un député provincial CD&V. Le premier francophone est Jean-Pascal Labille.

C'est un avocat de Termonde qui a la palme avec 59 mandats dont 7 sont rémunérés. Ce sont souvent les débutés provinciaux qui cumulent le plus, mais souvent des mandats non rétribués. Un exemple parmi d’autres est celui de Fabienne Capot (PS) qui compte 26 mandats mais n’en a que deux rémunérés.

56 mandats pour Jean-Pascal Labille

Au classement général, le premier francophone est Jean-Pascal Labille qui comptait 56 mandats dont 14 rémunérés, mais depuis janvier 2013, le secrétaire général de Solidaris est devenu ministre PS des Entreprises publiques et de la coopération. Et depuis, tout a changé. Le jour de son premier conseil des ministres : "En ce qui concerne mes mandats, ce sera d’une simplicité totale: soit je serai en congés comme à la mutualité, soit je vais démissionner et je démissionnerai plus que je ne me mettrai en congé".

Jean-Pascal Labille s’est mis en congé de deux fonctions : secrétaire général des Mutualités socialistes et président de la SRIW. Il a démissionné de P&V assurances. Car à l’époque il disait : "A l’issue de la législature, je retourne aux Mutualités." Mais depuis, selon certains son jugement aurait évolué et il pourrait poursuivre sa carrière politique.

Marc Sirlereau


Publicité