Contrôle budgétaire: le train des réformes ne doit pas s'arrêter, dit la FEB

Le président de la FEB, Pieter Timmermans.
Le président de la FEB, Pieter Timmermans. - © THIERRY ROGE - BELGA

Le train des réforme ne doit pas s'arrêter, a plaidé dimanche la FEB dans une première réaction à l'accord du gouvernement fédéral sur le contrôle budgétaire.

Pour la Fédération des Entreprises de Belgique ce n'était apparemment pas l'ajustement budgétaire le plus compliqué mais plutôt des réglages techniques pour garder un budget sur les rails. "Dans l'attente de vérifications plus poussées de certains détails, nous pouvons cependant constater que les employeurs, pour ce qui est de la création d'emplois, ont tenu parole, ce qui n'est pas sans contribuer à garder le budget sur les rails. La croissance économique ne doit sous aucune condition être affaiblie lors d'un assainissement budgétaire. Le train des réformes ( impôt des sociétés, mobilité, énergie, pacte d'investissement) ne doivent donc pas s'arrêter", a commenté le président de la FEB, Pieter Timmermans, dans une première réaction.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir