Contrôle budgétaire: le gouvernement n'a nullement tenu compte de ce que la population endure, selon John Crombez

Contrôle budgétaire - Le gouvernement n'a nullement tenu compte de ce que la population endure - J. Crombez
Contrôle budgétaire - Le gouvernement n'a nullement tenu compte de ce que la population endure - J. Crombez - © Belga

Les formations de la majorité fédérale n'ont en rien tenu compte de ce que la population endure face à la hausse des prix et des factures dans l'ajustement budgétaire, a déploré dimanche le président du sp.a John Crombez.

Pour le président du sp.a, la N-VA, le MR, le CD&V et l'Open Vld "n'ont pas la moindre conscience de ce qui se passe actuellement dans la population. Nous sommes le pays où les prix et les factures augmentent le plus; une personne sur cinq n'arrive plus à payer sa facture d'électricité, un nombre record de personnes sont confrontées aux dettes et les économies dans les soins de santé mènent à une hausse du prix des médicaments et à des tarifs plus élevés des prestation de kinésithérapie. Mais dans les discussions budgétaires, il n'y a rien eu de tout cela", a commenté John Crombez au cours de l'émission "De zevende dag" (Eén - VRT).

John Crombez a par ailleurs fait remarquer que l'exercice d'ajustement décidé au cours du week-end ne ramènerait nullement durablement le déficit sous la barre des 1%, contrairement à ce que laisse entendre la majorité. Renvoyant au taxshift qui doit encore en partie être financé, il a évoqué "un déficit de plusieurs milliards qu'ils ont créé, mais qui n'est pas financé. Des élections se profilent et ils ont arrêté de mettre de l'ordre dans le budget", a-t-il conclu.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir