Communes vs Paul Furlan: un bras de fer dû au coût du vote électronique

Communes vs Paul Furlan: un bras de fer dû au coût du vote électronique
Communes vs Paul Furlan: un bras de fer dû au coût du vote électronique - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Le vote électronique est systématique en Région bruxelloise et il n'est d'application en Wallonie que dans 39 communes, principalement en région liégeoise. Aujourd'hui, le coût de ce vote pose problème: depuis les élections communales de 2012, un bras de fer oppose les communes qui l'ont utilisé au ministre wallon des Pouvoirs locaux, Paul Furlan, qui leur a demandé de prendre le coût de ce vote électronique en charge. 30 d'entre elles ont introduit un recours au Conseil d'Etat.

Pour les élections communales de 2012, le coût du vote électronique en Wallonie s'élevait à 714 000 euros pour 521 000 électeurs. Un montant qui tient compte notamment du montant des logiciels adaptés, du contrat de maintenance et des charges administratives.

Parallélement, le coût du vote papier s'élève à moins de 200 000 euros pour plus de 2 millions d'électeurs. Résultat: vu le contexte budgétaire difficile, pour Paul Furlan il n'y pas photo; les communes doivent passer à la caisse.

Au sein de con cabinet, on explique qu'il avait prévenu les communes désireuses de garder le vote électronique qu'elles devraient prendre en charge le surcoût, et ce bien avant les élections communales de 2012. Un surcoût qui est aujourd'hui évalué à 1,27 euro par électeur.

Mais 30 communes sur 39 espèrent encore ne rien devoir payer à la Région wallonne, expliquant aussi que voter de façon électronique est signe de progrès.

En attendant, rien n'est réglé. Et le litige porte désormais sur un montant total de 662 000 euros.

Marc Sirlereau avec G.R.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir

La Belgique en vidéos et en sons