Aller directement au contenu principal

Bart De Wever: la politique fédérale d'immigration est "catastrophique" pour Anvers

BELGIQUE | lundi 23 juillet 2012 à 14h29

  • A moins de trois mois des élections communales, le parti nationaliste flamand fait campagne sur le thème de l'immigration: la N-VA se prononce pour une immigration active, motivée par la volonté de travailler. Bart De Wever veut moins de régularisations et plus de rapatriements forcés.

    La N-VA tenait une conférence de presse ce lundi à Anvers, sur un thème pas vraiment anodin: l'immigration. Une conférence de presse prévue de longue date, nous dit-on, mais qui tombe au moment où la N-VA est accusée de récupérer trop facilement certains transfuges venus de l'extrême-droite.

    Dernier en date, le sénateur Vlaams Belang Jurgen Ceder, inscrit sur les listes N-VA à Dilbeek pour les communales d'octobre. Face au tollé suscité par la presse, l'homme a dû faire un pas de côté.

    Immigration passive

    Une heure trente de conférence de presse pour tirer à boulets rouges sur la politique fédérale de migration et sur ses conséquences dites catastrophiques pour Anvers. Ce n’est pas un hasard, Bart De Wever est en campagne ici. Anvers, un demi-million d’habitants, dont 17 % d’étrangers. Des étrangers dont la N-VA dresse un portrait noir: "On attire beaucoup d’immigrants qui viennent d’une perspective passive, disons. Le regroupement familial est très important et la régularisation des illégaux est très importante. On est vraiment les champions du monde en régularisation. Et ça, ce sont des immigrants qui ne viennent pas en première instance pour travailler, donc ce sont des gens qui pèsent sur la société et sur la Sécurité sociale".  

    L’occasion pour Bart De Wever de plaider pour une autre politique plus stricte : moins de régularisations, plus de rapatriements forcés, plus d’expulsions des illégaux et des criminels étrangers: "On veut une immigration active, ça veut dire que, comme le Canada, on veut attirer des immigrants qui viennent pour travailler et qui peuvent renforcer la société. Donc on veut réduire toutes les autres sources d’immigration".

    Criminalité et immigration illégale

    Enumérant de nombreux chiffres sur les demandes d'asile, le solde migratoire, le taux d'emploi des immigrés, etc, le député Theo Francken (N-VA) n'a pas manqué de faire le lien avec les personnes en situation illégale. Il a comparé la faiblesse à ses yeux des 4500 expulsions effectuées l'an dernier avec les 28 000 ordres de quitter le territoire décernés.

    Il a poursuivi en évoquant la criminalité, affirmant sur base d'informations gouvernementales que 4665 personnes en situation illégale avaient été interpellées sur les sept premiers mois de 2011 pour des délits, essentiellement des vols.

    Theo Francken a pointé du doigt la secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration Maggie De Block (Open Vld), qui "donne des papiers à des illégaux sans toujours savoir s'ils n'ont pas déjà été condamnés".

    Typologie des étrangers

    La N-VA met en évidence les taux de population étrangère à Anvers, relevant que 36% des habitants de la métropole n'étaient pas nés en Belgique et que 17,4% n'avaient pas la nationalité belge.

    Bart De Wever a catégorisé les migrants anversois entre ceux présentant un "profil élevé" (travailleurs des secteurs diamantaire et pétro-chimique) et des migrants plus "passifs", qu'Anvers attirerait davantage que la moyenne de la Flandre. "La politique migratoire du fédéral est une catastrophe et Anvers en est la victime", a-t-il dit.

    Il a souligné que près de la moitié des chercheurs d'emploi anversois étaient "d'origine allochtone", et comparé la hausse de 28% du nombre de demandeurs d'emploi "allochtones" à Anvers entre 2006 et 2012 avec la baisse de 16% des demandeurs d'emploi "autochtones".

    Le "baromètre de la migration" de la N-VA tente de démontrer les conséquences de cette politique sur d'autres domaines à Anvers, comme l'enseignement, le logement et le parcours d'intégration.

    Bart De Wever a réclamé un centre fermé pour les criminels en situation irrégulière et des expulsions plus systématiques pour les dealers de drogue en situation irrégulière. Il a en revanche vanté les mérites du parcours d'intégration, qui augmente les chances de décrocher un emploi.

    Tranferts du Belang

    Le parti nationaliste présentait son baromètre de la migration alors que bruit toujours la polémique sur les transfuges en provenance du Vlaams Belang.

    Une conférence de presse sur l’immigration sur fond d’affaire Jurgen Ceder, ce transfuge du Belang devenu encombrant. L’autre message du jour. La N-VA n’est pas un parti raciste: "Moi, je ne peux que constater qu’on est accusés de racisme, mais sans preuve. Que quelqu’un qui a rompu avec son passé politique ait rompu complètement, qu’on ne lui ait pas accordé une nouvelle chance. Il n’a pas la chance de se prouver, dans la N-VA, qu’il a changé d’avis totalement". Jurgen Ceders s’est retiré des listes électorales mais restera bien à la N-VA.

    Fabien Van Eeckhaut et Belga

    Voir
  • Vidéo précédente

    Jurgen Ceder se retire de la course à Dilbeek

    Vidéo suivante
    • Cliquez pour visionner

      Jurgen Ceder se retire de la course à Dilbeek

  • Bart De Wever: la politique fédérale d'immigration est "catastrophique" pour Anvers
    Image précédente

    Bart De Wever: la politique fédérale d'immigration est "catastrophique" pour Anvers

    RTBF
    Image suivante
    • Bart De Wever: la politique fédérale d'immigration est "catastrophique" pour Anvers

      Bart De Wever: la politique fédérale d'immigration est "catastrophique" pour Anvers

    • Bart De Wever: la politique fédérale d'immigration est "catastrophique" pour Anvers

      Bart De Wever: la politique fédérale d'immigration est "catastrophique" pour Anvers

Les suggestions du jour

  • Grèves tournantes: fortes perturbations à la SNCB et au port d'Anvers lundi

    20 novembre 2014, 12:19

    La SNCB s'attend à de fortes perturbations du trafic national et international lundi, première journée d'une série de grèves tournantes initiée par le front commun syndical. Les zones les plus touchées lundi seront Anvers, le Limbourg, le Hainaut et le...

  • Piratage chez Mensura: les hackers ont publié les données confidentielles

    21 novembre 2014, 09:30

    Retrouver son bilan de santé et ses problèmes avec son boss sur internet c'est ce qui arrive aujourd'hui à des centaines de travailleurs. Les données qui les concernent ont été piratées. Des hackers ont réussi à télécharger toutes ces informations...

  • Pas assez de jeunes diplômés dans les grandes entreprises

    21 novembre 2014, 08:00

    Depuis 1999, une loi fédérale impose aux entreprises de plus de 50 travailleurs tant publiques, que privées, d'embaucher au moins 3 % de jeunes diplômés. Et un rapport du conseil national du travail montre qu'à peine 80 % des entreprises respectent...

L'actualité en images

Toutes les vidéos de l'info

En direct

Belgique

7 à la Une

Plus d'articles

Vu sur le web

Dernière Minute