Aller directement au contenu principal

Bart De Wever en nazi à Alost: "Le carnaval a toujours été une parenthèse"

BELGIQUE | jeudi 7 février 2013 à 12h04

  • Pour le célèbre carnaval d'Alost, le groupe de carnavalistes Eftepie a choisi de conduire un char "de la déportation des francophones" avec Bart De Wever en nazi et Elio Di Rupo en déporté portant un t-shirt arc-en-ciel. Le président de la N-VA ne s'en offusque pas et estime qu'il s'agit "d'humour". "Il faut recontextualiser, le carnaval a toujours été une parenthèse", rappelle Manuel Abramowicz de RésistanceS.be. Le caricaturiste Pierre Kroll se demande, lui, si des francophones auraient pu se permettre une telle caricature sans s'attirer les foudres de la N-VA.

    Pour le célèbre carnaval d'Alost, le groupe de carnavalistes Eftepie a donc annoncé qu'il conduira un char baptisé "le char de la déportation des francophones". Avec Bart De Wever grimé en officier nazi et Elio Di Rupo dans le rôle d'un déporté portant un t-shirt arc-en-ciel. Le bourgmestre d'Alost, Christoph D'Haese et l'échevin des Affaires flamandes Karim Overmeire (N-VA, ex-Vlaams Belang) seront également caricaturés en officier nazis.

    Plus précisément, en officier de la "SS-VA", contraction de la SS et de N-VA.

    Tous trois porteront un bidon d'oignons zyklon, référence hybride aux célèbres oignons alostois et au gaz utilisé par les nazis dans les chambres à gaz lors de l'extermination des prisonniers juifs des camps.

    Le char figurera lui un wagon de déportation tel qu'utilisé par l'armée allemande pour déporter les juifs vers les camps de la mort. Sauf que dans la conception d'Eftepie, il s'agira d'un char de la déportation des francophones. "Puisque le nouveau pouvoir communal veut se débarrasser de tout élément francophone à Alost, nous allons avec char évacuer d'Alost tout ce qui est francophone", a expliqué Jacques Jacquemin du groupe Eftepie, sur VTM.

    Elio Di Rupo fera, lui, office de déporté, vêtu d'un t-shirt arc-en-ciel. Nouvelle référence croisée: Bart De Wever a décidé d'interdire les t-shirt arc-en-ciel (couleurs du drapeau gay) aux employés de la ville d'Anvers. Les nazis, eux, déportaient également les homosexuels dans les camps de concentration.

    "C'est de l'humour. Rien à voir avec le discours royal", estime Bart De Wever

    Le président de la N-VA et bourgmestre d'Anvers a choisi de ne pas réagir. "C'est de l'humour. Rien à voir avec le discours royal qui fait référence aux années 30 ou à ces autres groupes qui me comparent à Hitler", a expliqué Bart De Wever au Laatste Nieuws. "Ce qui apparaît drôle pour certains, peut apparaître comme une faute de goût pour d'autres", avait-il encore déclaré sur VTM.

    "Nous ne voulons surtout pas provoquer, nous n'utilisons d'ailleurs aucun symbole officiel nazi à part le SS mais détourné en 'SS-VA'. C'est Alost, c'est de la parodie, c'est seulement pour rire et donner un peu de plaisir", a expliqué Michel Keymeulen, également membre de Eftepie.

    Pierre Kroll: "Je m'étonne de voir que De Wever ne se choque pas quand des flamands font cela"

    Lorsqu'on demande son avis au caricaturiste Pierre Kroll concernant cette initiative, ce dernier se garde d'émettre un jugement tranché.

    "Le débat sur 'peut-on rire de tout' est extrêmement vaste et se pose de manière permanente. Il y a la réponse classique de Desproges à ce sujet ('on peut rire de tout mais pas avec tout le monde', ndlr)", explique-t-il rappelant que lui-même est souvent invité à débattre sur ce thème. "L'humour reste une relation entre un émetteur et un récepteur, ce sera donc aux gens d'Alost de juger s'ils trouvent cela drôle ou non, puisque c'est à eux que cela s'adresse. C'est une initiative clairement circonstanciée, c'est un carnaval qui charrie toujours des caricatures outrancières. Mais personne n'irait faire ça à Eupen ou à Saint-Vith par exemple. Moi cette initiative ne me choque pas, je la trouve culottée mais pas de très bon goût personnellement", précise Pierre Kroll.  

    Ce dernier rappelle encore que lui n'a jamais caricaturé Bart De Wever en nazi et qu'il ne le fera pas. Mais il s'étonne du fait que le leader nationaliste réagisse avec tant de flegme. "Je ne peux que m'étonner de voir que De Wever ne se choque pas quand des Flamands font cela. Je suis persuadé que si un char comparable était apparu dans un carnaval wallon, il aurait réagi avec nettement plus de virulence", avance l'auteur de 'La fin du monde est reportée à une date ultérieure'. Celui-ci rappelle par exemple que le Standaard avait refusé de publier un de ses billets dans lesquels il expliquait comment faire regrossir Bart De Wever afin de démontrer qu'il ne tenait pas ses promesses et ainsi lui faire perdre les élections.

    Le carnaval a toujours été une "parenthèse où deviennent permises certaines choses qui ne le sont pas habituellement"

    Pour Manuel Abramowicz qui dirige le réseau RésistanceS (le web-journal de l’observatoire belge de l’extrême-droite), il faut rappeler le rôle social du carnaval. Historiquement, cette fête a toujours été une "parenthèse où deviennent permises certaines choses qui ne le sont pas en dehors de ce contexte", comme le port du masque sur la voie publique ou encore le fait de jeter des oranges sur les gens.

    Il est indispensable de garder ce contexte à l’esprit pour évaluer l’initiative du groupe Eftepie.

    Notre interlocuteur rappelle que le carnaval d’Alost en particulier s’était déjà retrouvé en Une de l’actualité lorsque des chars caricaturant les Juifs avaient été jugées antisémites par certains.

    "Peut-être y a-t-il également une volonté de répondre à ces accusations de dérive antisémites en montrant que l’on caricature tout le monde", indistinctement et sans tabou conjecture-t-il.

    Toutefois, Manuel Abramowicz rappelle que la loi contre le négationnisme de 1995 punit "la minimisation ou la banalisation" du génocide commis par le régime nazi. "Cette initiative crée un malaise, c’est indéniable et elle va en choquer certains, ce que l’on peut évidemment comprendre", relève-t-il, "mais à nouveau, il faut garder à l’esprit le contexte et l’intention". Or, à l’aune de ces deux critères, il juge qu’il n’y a rien de répréhensible dans cette entreprise à visée humoristique qu’il juge cependant "maladroite".

    Julien Vlassenbroek   

     

    Voir

    Derniers commentaires

    • de Fantasio ça fait plaisir de voir qu'il y a encore des provocateurs, des vrais, dans cette époque de politiquement correct.

      09-02-2013 09:39 | Répondre

    • de Renaud Ben moi, je trouve ça génial. Ca fait un gros pied de nez à tout, le comportement de De Wever, la phobie des Wallons et un fouet vieux de 70 ans qu'on devrait ranger au placard pour avancer.

      08-02-2013 10:54 | Répondre

    • de CITIZEN Nauséabond et crapuleux, il n'y a pas d'autres mots

      07-02-2013 21:52 | Répondre

    • de cricri Bart de Wever en nazi à Alost = quand la science dépasse la fiction ou quand la décense dépasse la friction.

      07-02-2013 19:39 | Répondre

    • de Caers Michèle Extrêment choquant !!! Comment peut-on accepter une chose pareille ????

      07-02-2013 17:57 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Bart De Wever en nazi à Alost: "Le carnaval a toujours été une parenthèse"
    Image précédente

    Bart De Wever en nazi à Alost: "Le carnaval a toujours été une parenthèse"

    http://carnavalaalstkoentje.blogspot.be
    Image suivante
    • Bart De Wever en nazi à Alost: "Le carnaval a toujours été une parenthèse"

      Bart De Wever en nazi à Alost: "Le carnaval a toujours été une parenthèse"

    • de Fantasio ça fait plaisir de voir qu'il y a encore des provocateurs, des vrais, dans cette époque de politiquement correct.

      09-02-2013 09:39 | Répondre

    • de Renaud Ben moi, je trouve ça génial. Ca fait un gros pied de nez à tout, le comportement de De Wever, la phobie des Wallons et un fouet vieux de 70 ans qu'on devrait ranger au placard pour avancer.

      08-02-2013 10:54 | Répondre

    • de CITIZEN Nauséabond et crapuleux, il n'y a pas d'autres mots

      07-02-2013 21:52 | Répondre

    • de cricri Bart de Wever en nazi à Alost = quand la science dépasse la fiction ou quand la décense dépasse la friction.

      07-02-2013 19:39 | Répondre

    • de Caers Michèle Extrêment choquant !!! Comment peut-on accepter une chose pareille ????

      07-02-2013 17:57 | Répondre

    • de Pirre Faut même pas leur en vouloir parce que faire de l'humour avec ça, c'est tellement con qu'il vaut mieux, en effet, le mettre entre parenthèses.

      07-02-2013 16:58 | Répondre

    • de Marcel Van Lysebetten Même un "De Wever ne se choque pas " choque certains francophones. Obsession?

      07-02-2013 16:33 | Répondre

    • de alexinou Les sensibilités diffèrent, c'est exact. Il n'en reste : agir pour diviser les communautés ou régions de notre pays semblait propre à la NVA. Brandir le con(!!!)-fédéralisme non encore défini comme solution à l'injustice dont la Flandre souffre, était une chose. Si le déguisement de la SS pour les responsables de la ville imaginé pour le carnaval d' Alost ne fait pas réagir en calimero le président du parti, cela tend à démontrer que la division de l'opinion en Flandre s'accentue.

      07-02-2013 15:40 | Répondre

    • de michel de toutes façon quand on voit ce qu'est le carnaval d'alost se sont des femmes qui font le gille,on ne peut s'etonner de rien.

      07-02-2013 15:19 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

Les suggestions du jour

  • M. Thyssen a proposé une Europe plus sociale devant les eurodéputés

    01 octobre 2014, 11:34

    La commissaire-désignée à l'Emploi et aux Affaires sociales, Marianne Thyssen, a présenté mercredi aux députés européens les grandes lignes de la politique qu'elle entend mener pendant cinq ans au sein de l'équipe de Jean-Claude Juncker. Qu'ont...

  • Négociations fédérales: il est urgent de ne pas se presser

    01 octobre 2014, 11:16

    Crisette, ou parfum de crise ? Mardi soir, Wouter Beke a quitté la négociation, agacé par l'Open VLD. En cause, le mode de financement de la future réforme fiscale. La Suédoise attendra la semaine prochaine. Certains tablent sur un accord budgétaire le...

  • Formation fédérale: crispations entre le CD&V et l'Open Vld

    01 octobre 2014, 08:03

    On dit que les négociations pour la formation d'un gouvernement fédéral touchent à leur fin, on annonce même une coalition suédoise pour la semaine prochaine au plus tard. Mais hier soir, les discussions se sont mal terminées. Le président du CD&V a...

L'actualité en images

Le zapping ciné

mercredi 01 octobre 2014

Premier cas d'Ebola aux Etats-Unis

mercredi 01 octobre 2014

Turbulences dans la suédoise

mercredi 01 octobre 2014

JT 19h30

mardi 30 septembre 2014

Les négociations fédérales

mardi 30 septembre 2014

Météo 12h50

mercredi 01 octobre 2014

Quel Temps !

Partie 1

mercredi 01 octobre 2014

Toutes les vidéos de l'info

En direct

Belgique

Vu sur le web

Dernière Minute