Baromètre politique RTBF-La Libre: indécrottable N-VA

Baromètre RTBF-La-Libre-Dedicated
Baromètre RTBF-La-Libre-Dedicated - RTBF
Rédaction RTBF

Avec 39% des intentions de vote, la N-VA est en forte hausse par rapport à notre baromètre de novembre dernier. Elle pompe les voix du Vlaams Belang qu’elle réduit à l’état de petit parti : 6,8 %. Le baromètre RTBF-La Libre–Dedicated indique une grande stabilité de tendances. Avec un cdH en hausse à Bruxelles, et un FDF, dans toute la francophonie.

Souvenez-vous, aux élections de 2010, la N-VA remportait 28% des voix en Flandre. Aujourd’hui, si on remettait le couvert, elle en aurait donc 39. Souvenez-vous aussi,  dans notre dernier baromètre, le parti de Bart De Wever avait quelque peu fléchi (35,4%)  par rapport à son pic de septembre (40%).

Aujourd’hui, le parti de Bart De Wever regonfle à nouveau de 3,6 points. Presque autant que ce que perd le Vlaams Belang (3,9%). Le parti d’extrême droite est à la peine avec 6,8%. 

Le vivier Belang n’est d’ailleurs pas épuisé pour la N-VA : 11% des Flamands qui comptent voter "nationaliste" au prochain scrutin affirment avoir choisi le Vlaams Belang aux dernières élections.

39 = 39

39%, c’est exactement autant que le sp.a, le CD&V et l’Open VLD réunis. Avec Johan Vande Lanotte au gouvernement fédéral, les socialistes flamands sont le deuxième parti et confirment leur tendance à la hausse (14,9% soit +0,5).  

Le CD&V, 3e parti, n’est pas frappé par l’état de grâce. Il perd 2,4 points. L’Open VLD ne pourrait pas être beaucoup plus malade que lors de notre dernier diagnostic : il revient tout juste au score de 10%.  Groen reste stable, comme 5e parti flamand (8,7 %).

Wallonie : un rouge terni mais dominant

En Wallonie, c’est une constante depuis le baromètre de mai 2012 : le PS ne parvient pas à rejouer sa grande victoire des dernières élections législatives. En juin 2010, le PS paradait à 37,6% en Wallonie. Aujourd’hui, il dépasse à peine les 30%. Il était déjà dans cette posture lors du dernier baromètre.

Le MR, privé du FDF, fait plus de voix aujourd’hui à lui tout seul qu’à l’époque de sa fédération : il est deuxième parti wallon avec 24,2% (+2 par rapport  à juin 2010). 

Ecolo passe devant le cdH et devient troisième parti wallon : les verts engrangent  12,9% des intentions de vote.  Précision : ce sondage a été réalisé avant les sorties médiatiques  de Jean-Marc Nollet sur la gratuité de l’électricité pour certaines familles wallonnes.

Le cdH est à 12,3 %. La baisse par rapport au dernier baromètre n’est donc pas significative.

Notez aussi la présence d’un grand stock d’indécis : 21,7% des sondés, contre 19,2 lors du dernier baromètre. Voilà qui laisse une fameuse marge de manœuvre à tout le monde.

Un iris bleu 

A Bruxelles, le trio de tête est inchangé par rapport à 2010 : le MR reste le premier parti (22,8%). Comme au dernier scrutin, comme au dernier baromètre. Le PS, deuxième, le talonne à 21,3%. Une baisse tant par rapport aux élections de 2010 (-5,3) que par rapport à nos indicateurs de novembre 2012 (-1,0).  Le cdH est troisième.

Les partis en prise de poids à Bruxelles sont le cdH et le FDF. Le parti de Benoît Lutgen, avec son égérie bruxelloise #cestjoelle Milquet, remonte à 11,4% (+1,7). Le FDF devient quatrième parti devant Ecolo. Le parti d’Olivier Maingain se propulse à 11% (+1,5) tandis qu’Ecolo se maintient à 10,6.

Notons aussi la tendance à la hausse qui se confirme pour le PTB+ : l’extrême gauche obtient à Bruxelles 3,8 % (+1,5).

Cap 2014

La caractéristique principale de ce baromètre RTBF-La Libre-Dedicated est la cohérence des tendances observées. Pas de grand chambardement, mais des partis qui font lentement mais sûrement, leur bonhomme de chemin vers les élections de 2014. Il reste un an et demi. Une éternité en politique. 

Johanne Montay

Données techniques du sondage : réalisé du mercredi 13 février au lundi 18 février, sur un échantillon représentatif de 2706 électeurs belges. Marge d’erreur maximale (pour des fréquences observées proches de 50%) de 3,3% sur les échantillons de Wallonie, de Bruxelles et de Flandre et de 1,9% sur l’échantillon total.

 


Publicité