Aller directement au contenu principal

Baromètre politique: le PS en tête en Wallonie et à Bruxelles, la NV-A progresse au nord

BELGIQUE | vendredi 2 décembre 2011 à 19h00

  • Le baromètre politique réalisé en partenariat entre La Libre, la RTBF et Dedicated research sera disponible intégralement ce samedi dans le quotidien. En guise de préambule, voici déjà les grandes tendances de ce sondage. Il s’agit d’un baromètre trimestriel, une photographie de l’état de l’opinion en cette fin novembre.

    3008 électeurs, représentatifs et issus des 3 régions du pays ont été sondés. La marge d’erreur maximale est de 3,3%.

    L’enquête a été réalisée le 26 novembre immédiatement après la conclusion de l’accord budgétaire. La question était la suivante : « Si des élections étaient organisées ce dimanche, pour lequel des partis suivants voteriez-vous s'il se présentait» ?

    Nous avons choisi de comparer les résultats de cette enquête avec ceux des dernières élections législatives.

    Le PS en tête

    En Wallonie tout d’abord, le PS est en légère baisse mais reste incontestablement le premier parti au sud du pays. Les socialistes récoltent 35,4% des intentions de vote. Un léger recul depuis les élections (-2,2%). Léger recul aussi pour le MR qui arrive en deuxième position avec 20,8%, soit 1,4% de moins qu’en 2010. Ecolo devient le troisième parti francophone avec 14%, c’est 1,7% de mieux que lors du dernier scrutin. Le CDH recule donc d’une place et perd 1,9% et récolte finalement 12,7%. Le FDF se positionne derrière le Front National et le PTB+ , tous deux en progression,  en récoltant 2,3%

    Le MR perd la tête à Bruxelles

    A Bruxelles, les cartes sont complètement redistribuées depuis la fin de l’alliance entre le MR et le FDF. Le PS devient donc le premier parti bruxellois avec 26,3%. C’est un score néanmoins inférieur à celui des élections de 2010 où les socialistes avaient enregistré un score de 26,6%. Le MR se retrouve donc en deuxième position avec 17,2% soit un recul de 9,9%. Ecolo progresse de manière très significative et devient, comme en Wallonie, le troisième parti avec 16% soit une progression de 4% depuis les dernières élections. Le CDH quitte donc le podium et récolte 11,9%, un léger recul de 0,3%. Et le FDF dans tout ça ? Le parti d’Olivier Maingain se place en cinquième position avec 6,5%. Un constat s’impose ; même en additionnant les score du MR et du FDF, le PS reste le premier parti bruxellois si on en croit les intentions de vote des sondés. La NV-A est le premier parti flamand à Bruxelles avec 3,3%, soit 1,5% de mieux. Groen8 est deuxième avec 2,6% (+1%).

    La NV-A progresse encore

    Enfin, en Flandre, on note une nouvelle progression de la NV-A.  Avec 39,8%, le parti de Bart de Wever progresse de 11,8%. Une évolution spectaculaire malgré l’absence de la NV-A à la table où se sont conclus les accords institutionnels et budgétaire. On imaginait un essoufflement possible de l’électorat des nationalistes, c’est le contraire qui se produit. Les rangs grossissent.

    Derrière la NV-A, on retrouve le SP.a avec 13,9% et devient le deuxième parti de Flandre en doublant le CD&V. Les socialistes flamands subissent néanmoins une légère érosion depuis le dernier scrutin, avec une baisse de 1,5%. Le CD&V arrive en troisième position avec 12,6%. La chute du parti de Wouter Beke est significative : -4,9%. L’Open VLD  reste le 4eme parti du nord du pays. Ils récoltent 12,6% des intentions de vote, ce qui représente une perte de 1,1% en comparaison du 13 juin 2010. A noter que le Vlaams Belang passe sous la barre des 10% et n’affiche plus que 8,4 d’intentions de vote en sa faveur. Groen ! est en légère progression (+0,4%) pour arriver à 7,5%. La Liste De Decker ne représente plus que 1,7% des intentions de vote. (- 2,1%)

    Les populaires : Elio, Elio et Bart

    Au niveau individuel, on note la première place d’Elio Di Rupo dans les classements de popularité en Wallonie et à Bruxelles.

    Au sud du pays, le futur Premier Ministre se place donc en tête et devance, assez largement malgré une cote en  baisse, deux personnalités du CDH. Benoit Lutgen d’abord qui semble avoir bien négocié son accession à la présidence du parti. Joëlle Milquet se classe en troisième position, juste derrière son successeur. Jean-Michel Javaux et Laurette Onkelinx clôturent le top 5 wallon.  Charles Michel se classe en  12eme position, juste derrière Michel Daerden.

    A Bruxelles, Elio Di Rupo est donc également en tête du classement de la popularité, malgré une cote là aussi en baisse. Le podium est d’ailleurs exclusivement socialiste puisque Charles Piqué et Laurette Onkelinx qui progressent dans ce classement complètent le top 3. Joëlle Milquet se classe 4eme, Guy Verhofstadt est  5ème.

    En Flandre, enfin, Bart De Wever reste la personnalité politique flamande la plus populaire. Mais sa cote est en chute libre. Idem en ce qui concerne Elio Di Rupo qui passe de la deuxième à la quatrième place du classement. Derrière Bart De Wever on retrouve Kris Peeters et Yves Leterme.

    Sacha Daout

    Voir

    Derniers commentaires

    • de Guanaco Chers journalistes, Lors de la présentation des résultats, pourquoi ne pas montrer clairement l'impact de la marge d'erreur sur les chiffres obtenus? Cela mettrait en perspective les variations négligeables par rapports aux variations significatives... et éviterait d’interpréter les chiffres n'importe comment. Sur un histogramme, il suffit de petits ajouts hachurés ou autre sur chaque résultat... Pas si difficile au final. On peut, mais le veut-on?

      14-02-2012 07:36 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Vidéo précédente

    Les résultats du sondage

    La progression de la NV-A et le recul des partis qui formeront le gouvernement
    Vidéo suivante
    • Les résultats du sondage

      La progression de la NV-A et le recul des partis qui formeront le gouvernement

    • Cliquez pour visionner

      Comment expliquer la progression de la N-VA ?

  • Baromètre politique: le PS en tête en Wallonie et à Bruxelles, la NV-A progresse au nord
    Image précédente

    Baromètre politique: le PS en tête en Wallonie et à Bruxelles, la NV-A progresse au nord

    Tous droits réservés
    Image suivante
    • Baromètre politique: le PS en tête en Wallonie et à Bruxelles, la NV-A progresse au nord

      Baromètre politique: le PS en tête en Wallonie et à Bruxelles, la NV-A progresse au nord

    • de Guanaco Chers journalistes, Lors de la présentation des résultats, pourquoi ne pas montrer clairement l'impact de la marge d'erreur sur les chiffres obtenus? Cela mettrait en perspective les variations négligeables par rapports aux variations significatives... et éviterait d’interpréter les chiffres n'importe comment. Sur un histogramme, il suffit de petits ajouts hachurés ou autre sur chaque résultat... Pas si difficile au final. On peut, mais le veut-on?

      14-02-2012 07:36 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

Les suggestions du jour

  • J. Hill devant les eurodéputés: "On voit bien qu'il n'est pas fait pour ça"

    01 octobre 2014, 17:14

    Jonathan Hill, l'aspirant Commissaire qui doit hériter du portefeuille Stabilité et services financiers, est sorti de son audition devant les eurodéputés sans convaincre. C'est en tout cas ce qu'ont affirmé en chœur les trois invités du débat RTBF...

  • Commerce équitable: multiplication des labels et absence de cadre légal

    01 octobre 2014, 18:17

    La Semaine du commerce équitable a débuté ce mercredi, une occasion de sensibiliser, dix jours durant, les consommateurs à ces produits plus éthiques. Mais ce secteur est encore relativement nébuleux : les labels se multiplient, les visions diffèrent...

  • Quelle loyauté attendre de la N-VA au fédéral ?

    01 octobre 2014, 12:32

    Dans les 15 jours, la Belgique devrait se doter d'un gouvernement de plein exercice. Avec, pour la première fois, la participation du parti nationaliste flamand, la N-VA. Avec quelles intentions ? Purement socio-économiques ? Voici de premiers indices.

L'actualité en images

Le zapping ciné

mercredi 01 octobre 2014

Premier cas d'Ebola aux Etats-Unis

mercredi 01 octobre 2014

Turbulences dans la suédoise

mercredi 01 octobre 2014

JT 19h30

mardi 30 septembre 2014

Les négociations fédérales

mardi 30 septembre 2014

Les Niouzz

mercredi 01 octobre 2014

Météo 13h30

mercredi 01 octobre 2014

Toutes les vidéos de l'info

En direct

Belgique

Vu sur le web

Dernière Minute