Baromètre La Libre/RTBF: le MR passe seul en tête à Bruxelles

Baromètree La Libre / RTBF Decicated
Baromètree La Libre / RTBF Decicated - © RTBF
Rédaction RTBF

Alors qu'en Flandre, la N-VA, le parti nationaliste de Bart De Wever continue à grimper, le MR reprend la main à Bruxelles. Cette fois sans le FDF. Voici les deux principaux enseignements du sondage trimestriel Dedicated La Libre/RTBF.

Flandre: la N-VA vers les sommets

Sur sa pente ascendante depuis février 2012, la N-VA continue à grappiller des voix sur ses concurrents, gagnant 1,5% à 40,1. Dans le même temps, les socialistes flamands (-0,7), le CD&V (-0,2) et l’OpenVLD (+1,6) ne recueillent plus ensemble que 38,5% des intentions de vote, soit moins que la seule N-VA.

Le Vlaams Belang poursuit sa descente aux enfers : il perd encore 2% pour se situer tout juste sur la ligne des 10% d’intentions de vote. Il recueillait encore 12,6% des voix lors des fédérales de 2010.

La Liste Dedecker, elle, n’existe virtuellement plus. Avec 0,3% des voix elle perd encore 0,5%.

Groen reste stable avec 7,5 % des intentions de vote en Flandre.

La N-VA semble par ailleurs disposer encore du meilleur réservoir de voix : 33% des personnes indécises la citent comme choix très probable ou probable. La formation nationaliste score systématiquement mieux que tous ses concurrents.

Bruxelles: le MR reprend la tête

A Bruxelles (19 communes) l’enseignement majeur de cette vague du baromètre est la bonne forme du MR, qui reprend la place de premier parti, détenue jusqu’en mai dernier par le parti socialiste. Les libéraux gagnent 2,5% dans la capitale. Le PS ne perd rien, mais cela suffit à le détrôner. Par rapport au dernier scrutin, le MR est en retrait de 4,1% et le PS de 4,3%. Mais le MR était à l'époque associé au FDF. Cette fois, le parti est bel et bien seul en tête dans la capitale.

A 11,3%, le FDF reste dans les clous des précédentes vagues mais se tasse légèrement (-0,3 %). Les amarantes se rapprochent toutefois d’Ecolo qui perd 1% à 11,9. Derrière, le cdH n’en finit pas de perdre du terrain. Encore à 12,2% lors du dernier scrutin, les humanistes ne recueillent plus que 8,9% des intentions de vote dans la capitale (-1,2% par rapport au dernier baromètre). Troisième formation après les fédérales de 2010, le cdH est désormais ancré à la 5ème place.

Derrière, le PP résiste et revient à 3,2%, regagnant 0,8% depuis la dernière vague et se rapprochant à nouveau de son score au scrutin de 2010 où il se présentait pour la première fois.

Du côté des partis flamands, on note la progression du CD&V, qui remonte à 2,1 après avoir touché le fond et redevient second parti flamand dans la capitale, derrière la N-VA qui se tasse (-0,2). Toutes les évolutions des partis néerlandophones sont toutefois dans la marge d’erreur.

A Bruxelles, Ecolo et le MR disposent des meilleurs réservoirs de voix chez les électeurs indécis avec respectivement 47 et 43 % d’entre eux qui voteraient " très probablement " et " probablement " pour ces deux formations.

Wallonie: stabilité avant tout

En Wallonie, le PS remonte très légèrement, avec 31,4%  (+ 0,4%) par rapport à la vague précédente mais reste très en deçà de son score aux élections de juin 2010 (37,6%). Le MR de son côté se rapproche de son score électoral. Il regagne encore 1,5%, à 21,1% plus très loin de son résultat de juin 2010 (22,2%). Derrière, le cdH recule de près d’1% par rapport à la vague de mai 2012, relativement stable toutefois sur l’ensemble des baromètres depuis juin 2010, comme Ecolo, qui récupère le terrain perdu et revient presque à son score électoral.

Au contraire de sa situation à Bruxelles, le PP est désormais, avec 1,7%, à la moitié de son résultat aux dernières législatives. Le FDF ne parvient pas à décoller. Avec 1,3%, il ne parvient pas à retrouver les 2,6% que le baromètre lui promettait pourtant en février dernier.

En Wallonie, aucun des partis traditionnels ne dispose d’un meilleur réservoir de voix que les autres.

Ce sondage a été effectué par Dedicated via Internet du lundi 27 août au dimanche 2 septembre 2012 sur un échantillon strictement représentatif de 2.707 électeurs belges. Marge d'erreur: 3,3%. Les résultats complets sont publiés dans La Libre Belgique ce jeudi.

RTBF


Publicité