Attentats à Bruxelles: la commission d'aide aux victimes a octroyé plus d'un million d'euros en un an

La commission a ouvert un guichet unique pour les victimes des actes terroristes dans la foulée des attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles.
La commission a ouvert un guichet unique pour les victimes des actes terroristes dans la foulée des attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles. - © Belga

La commission d'aide financière aux victimes d'actes intentionnels de violence a versé près de 1,2 million d'euros d'aide urgente à la suite des attentats commis à Bruxelles le 22 mars 2016, a indiqué jeudi son président Léon-Hubert Oldenhove de Guertechin lors d'une conférence de presse.

La commission a enregistré 392 requêtes pour une aide financière mais s'attend à l'introduction de nouvelles demandes d'intervention.La commission a été introduite en 1985 pour traiter les demandes d'interventions financières de victimes d'actes intentionnels de violence, lorsque l'auteur est inconnu ou sans ressources. "Nous sommes un filet de sécurité pour les victimes qui n'ont pas d'autres recours contre les auteurs des faits", précise son président. "Nous intervenons subsidiairement aux compagnies d'assurances."

Aucune décision judiciaire n'est exigée pour prétendre à une aide

La commission a ouvert un guichet unique pour les victimes des actes terroristes dans la foulée des attentats du 22 mars 2016 à Bruxelles. En près d'un an, elle a enregistré 392 requêtes pour une aide financière, environ 830 demandes téléphoniques, 2.100 courriers électroniques et pris 160 décisions d'aide urgente pour un total de près de 1,2 million d'euros. Le nombre de dossiers et le montant de l'aide devraient cependant encore augmenter car des dossiers sont toujours ouverts et des victimes ne se sont pas encore manifestées. Le travail de la commission s'est par ailleurs adapté après les attentats à Bruxelles et les plafonds d'aide principale et d'urgence ont été augmentés à respectivement 125 000 et 30000 euros. "Pour les victimes de terrorisme, aucune décision judiciaire n'est exigée pour prétendre à une aide", ajoute Léon-Hubert Oldenhove de Guertechin. "Nous avons notamment élargi l'aide aux familles des personnes qui ont survécu aux attentats."

La commission d'aide aux victimes a par ailleurs observé une augmentation du nombre de dédommagements l'année dernière, principalement à cause des attentats. En 2016, 1088 personnes ont bénéficié d'une aide pour un total de 11,5 millions d'euros, soit une hausse de 13% par rapport à l'année précédente. Le guichet pour les victimes des actes terroristes est joignable par téléphone (0471/12.31.24) ou via l'adresse e-mail terrorvictims@just.fgov.be

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir