Meister: vers une reprise du travail du personnel en grève

Le site de Meister, à Sprimont, est à l’arrêt depuis trois semaines déjà.
Le site de Meister, à Sprimont, est à l’arrêt depuis trois semaines déjà. - © Belga
Rédaction RTBF

Les ouvriers de l'entreprise Meister à Sprimont, en grève depuis le 18 mars, semblent se diriger vers une reprise du travail à la suite de l'échec de la conciliation qui a réuni syndicats et direction chez Agoria mardi.

"Voyant comment la réunion de conciliation tournait, mardi, des membres du personnel nous ont informé de leur volonté de reprendre le travail", explique Jean-Luc Noirfalise (délégué FGTB Metal). "Certains travailleurs ont déjà repris ce mercredi. Des assemblées seront organisées dans l'après-midi pour expliquer à tout le monde la situation. On verra alors quelle sera la réaction du personnel."

La grève, initiée par les ouvriers qui craignent une délocalisation des activités du site de Sprimont, est menée en front commun. Mais depuis ce mercredi, les syndicats semblent se désolidariser. "Nous sommes dans le flou", indique René Petit (secrétaire syndical CSC Metea). "Une assemblée des travailleurs était prévue ce mercredi matin, mais à notre grand étonnement seuls quelques personnes sont venues. Il semblerait que le syndicat majoritaire, la FGTB, ait appelé à la reprise du travail, sans nous consulter."

La CSC proposera vraisemblablement à ses affiliés de reprendre le travail dès jeudi, 6H00. "Le personnel veut reprendre car on s'enlise dans les négociations", ajoute René Petit.

Meister, entreprise de fabrication de pièces mécaniques pour l'automobile, compte une soixantaine d'ouvriers, dont trois quarts d'affiliés à la FGTB.

Belga


Publicité

L'actualité des régions en vidéo




+ de vidéos