Le PS redevient premier parti de Wallonie

Dimanche 13 juin 2010

En Wallonie, les résultats sont partout les mêmes : le MR est en très net recul tandis que le PS redevient incontestablement la première force politique wallonne. cdH et Ecolo stagnent.

Elio Di Rupo a exprimé sa satisfaction: « Ce soir, après près de 20 ans, les socialistes redeviennent la première famille politique de Belgique. Le succès spectaculaire du parti socialiste, c’est d’abord celui des citoyens de Wallonie et de Bruxelles, des citoyens francophones et germanophones désireux d’améliorer leur qualité de vie. En votant massivement pour le PS, ils nous ont indiqué qu’ils refusent une société de l’égoïsme et du repli sur soi, une société où chaque citoyen serait le concurrent de son semblable. En votant pour le PS, ils ont opté pour une société faite de solidarité où chacun peut prendre soin de lui-même, soin des autres, soin de notre pays, soin de notre planète« .

« Dans le nord du pays c’est un parti nationaliste qui l’emporte, situation qui sera problématique pour l’avenir du pays. (…) Nous subissons un vrai recul. Les initiatives doivent venir d’autres« , a de son côté déclaré Didier Reynders, reconnaissant sa défaite.

Dans la circonscription de Liège, le parti socialiste progresse de 3,69%, passant de 32,1% à 35,79%, reléguant à 10% son plus proche poursuivant, le MR. Les libéraux perdent 8,24%, passant de 30,54% en 2007 à 22,30% en juin 2010. Le cdH reste stable, glissant très légèrement de 14,23% à 13,93%.  Mouvement dans le sens inverse pour Ecolo, qui progresse de 13,55% à 18,83%.

Dans la circonscription du Luxembourg, le PS gagne 7,22% et obtient 28,49%, alors que le MR chute de 10,87% à 19,54%. cdH et Ecolo stagnent, le cdH obtenant 31,41% et Ecolo, 11,71%.

Dans le Brabant wallon, fief libéral, le MR tombe à 35,79%, perdant 9,02%. Le PS grimpe de 4,52% à 22,48%. cdH et Ecolo conservent plus ou moins leurs scores de 2007, avec 12,89% et 16,33%.

Dans la circonscription namuroise, même configuration: le PS gagne 6,24% et atteint les 32,20%. Le MR perd 8,27% et tombe à 24,65%. cdH et Ecolo font respectivement 15,92% et 13,38%, soit approximativement le même score qu’aux dernière élections fédérales de 2007.

Enfin, en Hainaut, toujours la même tendance (un seul bureau dans le canton de Fontaine-L’Evêque n’était pas encore dépouillé à 1h30): le PS progresse de 13,93% pour atteindre 48,17%, le MR s’écrase à 17,52%, perdant 9,4%. Le cdH obtient 11,48% et Ecolo 9,41%. Le FN baisse de 5,09% et s’écrase à 2,78%, passant sous le seuil d’éligibilité de 5%. A remarquer : le score du PS dans le canton de Charleroi, notamment, qui grimpe à 50,30%, gagnant 19,62% et dépassant donc son score de 2003 (42,28%), soit avant « les affaires » qui avaient précipité sa chute en 2007.

Pour les résultats complets, cliquez ici pour la Chambre et pour le Sénat.

J.C., et Ju.Vl.

30 commentaires sur “Le PS redevient premier parti de Wallonie”

  1. Renaux dit :

    Comme disais le général De Gaulle:
    Ces socialistes éternels tricheurs cela ne change pas

  2. versaen david dit :

    on n’est pas dans la merde c’est la politique qui cause des probleme dans l’emploi la sante et des probleme des pensionner
    que mr di ripo s’occuppe d’abord de cela

  3. Val dit :

    Le PS n’a pas gagner par son programme mais en faisant peur aux citoyens. Sans une profonde réforme du système électoral actuel cela va être de plus en plus difficile de former des gouvernements au fédéral.
    Je plains tout de même sa majesté le roi.

  4. Val dit :

    Comment un parti qui se dit socialiste peut promettre aux électeurs de contrôler les prix c’est du communisme pur et dure. Étant étudiant en économie je sais les dangers d’une telle politique, attendez vous à des pénuries pour le diesel et les produits de consommation courante. Et je ne vous parle pas de la suppression des intérêts notionnels promis par le PS. Je parie la majorité des gens qui ont voté pour le PS ignore ce que c’est réellement.

  5. michelle dit :

    moi je pense que de toute facon il ont choisi ou est ce qui voulai aller donc sa servai a rien de voter il gagneront de toute facon beaucoup d’argent a rien faire et nous mettre sur la paille pour nous voila mon opignion

    • Maurice dit :

      La culture c’est comme la confiture, moins on en a plus on l’étale:
      moi = Moi
      il ont choisi = ils ont choisis
      est ce = est-ce
      qui voulai = qu’ils voulaient
      sa servai a rien = ça ne servait à rien
      il gagneront de toute facon = ils gagneront de toute façon
      a rien faire = à ne rien faire
      opignion = opinion

      Larousse, Molière, grevisse doivent se retourner dans leur tombe

  6. Gorgias dit :

    Je n’ai aucune sympathie pour le PS, fossoyeur de l’économie wallonne, mais force est de constater que c’est pragmatiquement le parti le plus à même en ce moment de tenir tête aux exigences de la NV.A. Je pense donc qu’à ce point de vue, la victoire du PS est une bonne chose. Sans doute la victoire de la NV.A l’est-elle in fine aussi: ça a le mérite de clarifier les choses et d’appeler un chat un chat, à savoir: une majorité de flamands souhaite une Flandre autonome qui formera en fin de compte un nouvel Etat européen. Aux Wallons de négocier le virage au mieux de leurs intérêts. Et pour obtenir des avantages en tous genres, on peut faire confiance au P.S. …

    • Maurice dit :

      …à savoir: une majorité de flamands souhaite une Flandre autonome …
      Il y a erreur là, parce que 30 % c’est une majorité ?

      • Thomas dit :

        Vlaams Belang + Lijst Dedecker : 9%
        + les 30 % de la NVA pas loin de 40 %
        de flamands clairement séparatistes.
        Ca fait tout de même réfléchir, non ?

  7. Nor dit :

    « Vous ne pouvez pas apporter la prospérité au pauvre en la retirant au riche.
    Tout ce qu’un individu reçoit sans rien faire pour l’obtenir, un autre individu a dû travailler pour le produire sans en tirer profit.
    Tout pouvoir ne peut distribuer aux uns que ce qu’il a préalablement confisqué à d’autres.
    Quand la moitié d’un peuple croit qu’il ne sert à rien de faire des efforts car l’autre moitié les fera pour elle, et quand cette dernière moitié se dit qu’il ne sert à rien d’en faire car ils bénéficieront à d’autres, cela, mes amis, s’appelle le déclin et la fin d’une nation.
    On n’accroît pas les biens en les divisant. »

    **Dr.Adrian Rogers, 1931.**

    • cp dit :

      Pile ce que je pense! C’est tout à fait vrai!!!

    • cricri dit :

      Tout à fait exact, de plus nous naissons inégaux, nous vivons inégaux et nous mourons inégaux et cela depuis le début des temps. Inutile d’essayer d’égaliser.Tous ceux qui ont voulu changer la donne se sont plantés. Sauf Colt et Beretta qui ont permis aux grands et aux petits d’être sur un pied d’égalité.

    • Jeanjean dit :

      Bonne définition du capitalisme néo-libéral : ne rien faire et profiter du travail des autres. Quant à l’assistanat, c’est un bon moyen pour influencer le marché du travail au détriment du prolétariat

      • Jay dit :

        Cher(e)s Nor, Cp et Cricri,

        Vous pensez vraiment que les riches sont riches parce qu’ils travaillent plus et plus et que les pauvres le sont parce qu’ils foutent rien? Vous ne sortez jamais de chez vous? Vous vivez dans une bulle?

        C’est très triste de considérer, comme vous le faites, qu’une partie de l’Humanité travaille et ne veut pas partager tandis que l’autre refuse de travailler par paresse en attendant de voler aux autres. C’est triste et dangereux.
        Heureusement, ce n’est pas vrai et vous n’empêcherez pas l’Humanité d’un jour s’émanciper de cette mentalité dégradante, avilissante et indigne qui veut que l’Homme soit un loup pour l’Homme, un individu assoiffé de profit qui ne fait aucun cas de ses semblables.. Notre Histoire est une succession de renversements des rapports économiques radicaux, et il y’en aura d’autres, et ce ne sont pas vos discours rétrogrades et hautains qui y changeront quelque chose.

        La Civilisation, c’est le contraire de ce que vous dites. (…)

        Jay

        NDLR : texte édité

        • cricri dit :

          Cher Jay, lisez attentivement mon commentaire
          1/je ne divise pas l’humanité en riches qui travaillent et pauvres qui ne fouttent rien.
          2/ de naissance tout le monde est inégal , dans la tête, les bras, le portefeuille. Personne sur terre n’a cela sous contrôle.
          3/ personne n’est encore parvenu à équilibrer le point 2
          4/ ma finale est repris à un dicton texan. Dieu a créé des hommes grands et petit, Colt les a tous mis à égalité. Fort d’à propos.

          • Jay dit :

            Et votre commentaire commence par « tout à fait exact », donc je me suis permis de vous associer aux propos qui précèdent.

            Quant à l’équilibrage du point 2, sachez que ce genre de discours ne vas aider personne à y parvenir.

            Jay

    • Mélusine dit :

      Les aristocrates pour la plupart naissent avec une cuillère d’argent dans la bouche sans avoir dû faire un seul effort pour la gagner.
      Donc le lien que vous faites entre richesse et travail ne tient pas la route. Aujourd’hui des spéculateurs s’enrichissent sans une goutte de transpiration et sans rien apporter pour faire évoluer la civilisation.
      S’il y a des assistés ce n’est pas parce les riches les entretiennent mais parce que l’éducation est en déclin. Si de l’état doit être investir c’est bien dans l’enseignement. Le défaut des socialistes est de vouloir s’investir dans la formations des chômeurs quand il est bien souvent trop tard. La formation commence dans la petite enfance.

      • Mélusine dit :

        Il y des incohérences dans mon texte parce que le texte est coupé sur la droite. Le gestionnaire du site peut-il faire quelque chose. MERCI.