Sondage: 48 % des Belges ne veulent plus du vote obligatoire

Samedi 5 juin 2010

Un sondage publié par La Libre Belgique indique que 48% des Belges ne veulent plus du vote obligatoire; 45 % y sont favorables et 7 % sont sans opinion. Les adversaires de l’obligation de voter sont les plus nombreux en Flandre (53 %), suivi de la Wallonie (42 %) et de Bruxelles (40 %).

Les plus grands défenseurs de cette particularité belge se trouvent parmi les jeunes, dont l’âge se situe entre 18 et 34 ans, dans les classes sociales supérieures et chez les habitants des grands centres urbains.

Ce scrutin anticipé semble également favoriser l’abstention: 12 % des sondés déclarent qu’ils n’iront pas voter, soit un taux légèrement supérieur (2 à 3 %) à celui enregistré lors du scrutin de 2009. Le vote blanc pourrait progresser: 10 % selon le sondage alors qu’il se situe en général entre 5 et 6 %.

Le principe d’une circonscription fédérale n’emballe pas non plus les Belges, surtout en Flandre: sept Flamands sur dix déclarent qu’ils ne veulent pas voter pour un candidat de l’autre communauté linguistique, contre 56 % des Wallons et 43 % des Bruxellois. Seul un Belge sur quatre déclare qu’il veut voter pour un candidat de l’autre communauté linguistique.

Le sondage a été réalisé par Ipsos auprès de 2000 personnes par le biais d’un panel en ligne. La marge d’erreur est 3,6 % en Wallonie et en Flandre et de 4,4 % à Bruxelles.

Belga

5 commentaires sur “Sondage: 48 % des Belges ne veulent plus du vote obligatoire”

  1. Xavier dit :

    Drôle de pays que celui des belges. Le vote y est obligatoire mais 48% serait contre ce principe.

    Le plus « belge » est le fait qu’avec ces élections tant anticipées, la majorité des belges résidant à l’étranger (de source informelle 90% d’entre eux!!!) ne pouront même faire face à ce devoir / cette obligation … qu’importe!!! Tout simplement parce que les chers électeurs n’ont même pas reçus leur convocation électorale …

    A 4 jours des élections, je me suis donc dirigé au consulat … et je suis tombé des nues en apprenant que 9/10 n’iront pas voter, soit par choix, soit par « obligation »! Moi, je voulais voter (peut-être blanc, mais voter quand-même) et pour des raisons bureaucratiques je ne pourrai pas le faire car les élections sont trop anticipées.

    Si, (à vérifier), 90% des belges à l’étranger ne peuvent aller voter ce dimanche à cause des lenteurs bureaucratiques … ces élections sont-elles bien représentatives dans un pays où le vote obligatoire? La grande farce démocratique!!!

  2. Frank dit :

    Si le vote n’est plus obligatoire, cela va favoriser les partis extrémistes dont les militants sont très motivés! C’est donc la raison du vote obligatoire.
    Maintenant, on peut aussi se demander ce que les votes « n’importe quoi, à la tête d’affiche » peuvent donner… La preuve en est du nombre impressionnant de voix qu’un alcoolique notoire récolte…

  3. Kini dit :

    Plus de nouvelles des petits partis à la RTBF.. alors que vous savez bien que le PTB et le PP vont faire des scores significatifs..

  4. Dom dit :

    Le vote est un droit et un devoir pour tout citoyen « Belge ». J’entends souvent dire « ça ne sert à rien », « ça ne changera rien ». Il est certain que lorsque le soleil brille, il est plus agréable d’aller se promener que faire la queue au bureau de vote. Au lieu de se plaindre, cherchons à comprendre et mobilisons nous pour faire évoluer les choses. Les problèmes sont là où on veut les voir. Messieurs et mesdames les ministres cessaient de parler et essayer de travailler tous ensembles pour une seule cause: la « BELGIQUE »

  5. Frank dit :

    Absurde! Nous ne sommes que 10 millions, à peine plus qu’à Hong-Kong où il y a deux langues qui cohabitent en harmonie, et le tout avec un seul « chef de l’exécutif » et un parlement de soixante membres…
    Il choisit ses adjoints, et cela tourne plutôt bien.. avec un dynamisme économique à nous donner des complexes…
    A côté de ça, nos 45 ministères et 500 députés, ça ressemble à un gaspillage surréaliste…
    Il est donc tout à fait normal que le peuple n’ait plus envie de voter, pas simple dépit!