Qui est prêt à négocier avec la N-VA ?

Jeudi 27 mai 2010

Le parti autonomiste flamand, crédité par un sondage de 26% des intentions de vote au nord du pays (ce qui en ferait le premier parti flamand), agit comme un  repoussoir aux yeux des partis francophones. Qui voudra encore négocier avec lui?

La N-VA fait-elle à ce point peur aux francophones ? En tous cas, ils sont de plus en plus nombreux à refuser par avance de discuter avec Bart De Wever et ses amis au lendemain du scrutin. « Le FDF ne négociera pas avec la N-VA« , affirme déjà Olivier Maingain. Ecolo non plus. Mais chez les Verts, on a de la constance: « En 2007, nous n’avons pas négocié avec eux. En 2010, la N-VA est encore plus radicale. Je ne vois pas pourquoi notre point de vue changerait« , explique ainsi le secrétaire d’Etat bruxellois Christos Doulkeridis.

Au PS, l’avis est moins tranché. Dans le Soir, le vice-président du PS, Philippe Moureaux, ne ferme pas complètement la porte, rappelant avoir vu la Volksunie, des cendres de laquelle la N-VA a émergée, se comporter de manière raisonnable une fois arrivée à la table des négociations. Mais si l’on s’en tient à la réaction de Charles Picqué aux propos tenus par Bart De Wever le week-end dernier, alors il n’est pas sûr qu’il y ait beaucoup d’espace de dialogue…

A propos des mêmes déclarations du patron de la N-VA, le cdH avait dit aussi tout le mal qu’il en pensait. « Pour ceux qui disent soudainement en pleine campagne électorale que l’on aurait dû dire oui à Bart De Wever et à cette vision-là du futur de notre pays, voilà une preuve par quatre d’un aveuglement dangereux« , ironisent les humanistes pour qui « il faut dire non à sa vision et oui à ceux au nord qui veulent encore avoir un projet ensemble dans une Belgique réformée.«   Si ça n’est pas annoncer qu’on ne veut pas être invité aux mêmes fêtes…

Finalement, c’est le PP qui se montre le moins effarouché par la possible envolée de la N-VA. Lors d’un « chat » avec les internautes sur le site de La Libre, il n’hésite en effet pas à dire que « si un terrain d’entente institutionnel est possible avec la NVA et la LLD et qu’ils sont prêts à mettre en œuvre des mesures drastiques de redressement du pays, nous serions prêts à participer à un gouvernement avec ces 2 formations. » Il faudra, bien sûr, au préalable que le PP obtinne des élus.

Reste à voir si la tactique francophone sera payante: la N-VA peut aussi profiter de l’ostracisme des partis du sud du pays pour gagner encore en popularité. La victimisation est en effet un puissant ressort électoral. Et s’il n’y pas une majorité de « bons Flamands » au lendemain du scrutin, les négociateurs francophones risquent de se trouver un peu seuls à table.

T.N.

23 commentaires sur “Qui est prêt à négocier avec la N-VA ?”

  1. jpp dit :

    Il est clair que de tergivercer comme le font les Wallons depuis tant d’années ne pouvait aboutir qu’à une forme de totalitarisme Flamand. Aujourd’hui les voilà devant le fait accomplis se lamentant et feignant d’avoir toujours été les souffre douleur des Flamands alors qu’en 1960 les Flamands avaient proposés que le Brabant serait une province bilingue à part entière et autonome et ce sont les Wallons qui ont refusés.D’autre part Mr Di Ruppo est,il est vrai prêt à tout pour asseoir sa personne à la plus haute marche de l’Etat…Quitte à trahir les francophones???

  2. Architure dit :

    De Wever est tout à fait prêt à installer un francophone au poste de premier. Histoire de se délecter de la tâche ingrate qu’il lui prépare: scinder la Belgique. Même si on pense plutôt à un Reynders en quête de pouvoir, ce pourrait bien être Di Rupo qui soit tombé dans le piège suite à ses dernières déclarations compréhensives à l’égard de Bart.
    Comme dit Jean Quatremer sur son Blog: « …De Wever laissera un Francophone mener la Belgique à l’abattoir, un plaisir d’esthète »

  3. melis dit :

    ou est ce que vous voulez arriver
    vive la walonie et vive la flandre et le reste on vera

  4. odnivelles dit :

    Qui veut négocier ? Pourquoi pas Korben Dallas ? Lui au moins est efficace ;-)

  5. Julien dit :

    @Patcon
    Ceci est un commentaire inacceptable ! La majorité des flamands veulent des réformes. Ce n’est pas être extrémistes que de vouloir des réformes ! Ca n’a rien à voir avec le nazisme il faudrait revoir votre histoire, il ne faut pas tout mélanger.
    Je ne vois pas pourquoi des francophones ont peur de négocier avec la NVA, négocier ça ne signifie pas se soumettre il faut faire des avancées institutionnelles et si on refuse de discuter les positions se radicalisent. Certains ont refuser le dialogue avec Yves Leterme, maintenant c’est Bart De Wever qui risque d’être à la manoeuvre, si on refuste toujours de négocier qui ça sera dans 2 ans ?

  6. dessy dit :

    dans quelques années la Belgique sera-t-elle fédérale, confédérale .. ou islamique ?

    http://www.youtube.com/watch?v=PJTmeVOOcq0

  7. erv dit :

    Ils disent aujourd’hui qu’ils ne négocieront pas mais ils le feront quand même car ils n’auront pas le choix. Ce qui est grave et va nous couler c’est la division entre francophones et le fait que le PS fera n’importe quoi pour être au pouvoir quitte à trahir les intérêts francophones.

  8. Karel Van Voor dit :

    Dus Léon Degrelle en zijn « légion wallonne » waren eigenlijk Vlamingen? I knew it. Nee, serieus, stop met die clichés en probeer eens écht Belg te zijn: leer (een minimum) Nederlands, bekijk eens een Vlaamse televisiezender en respecteer de Vlaamse eigenheid en cultuur. De Vlamingen hebben dat al zo lang gedaan. Dan komt het misschien nog allemaal goed.

    • thierrygeorges dit :

      La grande différence c’est que, après la les Wallons ont réprimé les collabo alors qu’en flandre on les considère comme des héros du nationalisme flamand

    • dessy dit :

      télévisie, serieus ,clichés, minimum,respecteer: is dat een  » echte taal »

      Gefeliciteerd !

  9. patcon dit :

    tous ceux qui comme de nombreux flamands on la nostagie du nazisme,si la belgique éclate le nouveau pays flamands se nommera le 4 reich

    • van auderghem dit :

      Ce type de commentaire est déplacé
      et insultant pour les flamands. Avec des gens comme vous je comprends mieux les ambitions
      indépendantistes de nos compatriotes du Nord!