Qui est prêt à négocier avec la N-VA ?

Jeudi 27 mai 2010

Le parti autonomiste flamand, crédité par un sondage de 26% des intentions de vote au nord du pays (ce qui en ferait le premier parti flamand), agit comme un  repoussoir aux yeux des partis francophones. Qui voudra encore négocier avec lui?

La N-VA fait-elle à ce point peur aux francophones ? En tous cas, ils sont de plus en plus nombreux à refuser par avance de discuter avec Bart De Wever et ses amis au lendemain du scrutin. « Le FDF ne négociera pas avec la N-VA« , affirme déjà Olivier Maingain. Ecolo non plus. Mais chez les Verts, on a de la constance: « En 2007, nous n’avons pas négocié avec eux. En 2010, la N-VA est encore plus radicale. Je ne vois pas pourquoi notre point de vue changerait« , explique ainsi le secrétaire d’Etat bruxellois Christos Doulkeridis.

Au PS, l’avis est moins tranché. Dans le Soir, le vice-président du PS, Philippe Moureaux, ne ferme pas complètement la porte, rappelant avoir vu la Volksunie, des cendres de laquelle la N-VA a émergée, se comporter de manière raisonnable une fois arrivée à la table des négociations. Mais si l’on s’en tient à la réaction de Charles Picqué aux propos tenus par Bart De Wever le week-end dernier, alors il n’est pas sûr qu’il y ait beaucoup d’espace de dialogue…

A propos des mêmes déclarations du patron de la N-VA, le cdH avait dit aussi tout le mal qu’il en pensait. « Pour ceux qui disent soudainement en pleine campagne électorale que l’on aurait dû dire oui à Bart De Wever et à cette vision-là du futur de notre pays, voilà une preuve par quatre d’un aveuglement dangereux« , ironisent les humanistes pour qui « il faut dire non à sa vision et oui à ceux au nord qui veulent encore avoir un projet ensemble dans une Belgique réformée.«   Si ça n’est pas annoncer qu’on ne veut pas être invité aux mêmes fêtes…

Finalement, c’est le PP qui se montre le moins effarouché par la possible envolée de la N-VA. Lors d’un « chat » avec les internautes sur le site de La Libre, il n’hésite en effet pas à dire que « si un terrain d’entente institutionnel est possible avec la NVA et la LLD et qu’ils sont prêts à mettre en œuvre des mesures drastiques de redressement du pays, nous serions prêts à participer à un gouvernement avec ces 2 formations. » Il faudra, bien sûr, au préalable que le PP obtinne des élus.

Reste à voir si la tactique francophone sera payante: la N-VA peut aussi profiter de l’ostracisme des partis du sud du pays pour gagner encore en popularité. La victimisation est en effet un puissant ressort électoral. Et s’il n’y pas une majorité de « bons Flamands » au lendemain du scrutin, les négociateurs francophones risquent de se trouver un peu seuls à table.

T.N.

23 commentaires sur “Qui est prêt à négocier avec la N-VA ?”

  1. jacky dit :

    apres tout les scandales en wallonnie la flandre
    ne veut plus payer pour la wallonnie a cause des
    corrompus du ps CHARLEROI EN TETE

  2. Karel Van Voor dit :

    Het niveau op dit forum is hoog, enkele zwakke reacties, genre thierrygeorges, cricri en co niet te na gesproken. En de hamvraag blijft: wie (van Vlaamse zijde) aan de onderhandelingstafel uitnodigen? Rond het extreme Vlaams Belang ligt een « cordon sanitaire », N-VA lijkt ook al a priori uit de onderhandelingsgratie…Ik ben bang dat die onderhandelingstafel zo wel heel klein zal worden, en men op die manier onmogelijk nog een Belgische regering zal kunnen vormen. Zo realiseren de Waalse partijen ongewild de doelstellingen van « Vlaams Belang » en N-VA: de « de facto » splitsing van België.

    • cricri dit :

      Geachte, denkt u dat onze politici van welke kleur en niveau ook hun mandaat in de weegschaal zouden leggen indien een weigering van onderhandeling als gevolg het verlies van hun mandaat zou meebrengen? dan bent u mis , want in dit land is het motto « zich bedienen » en niet meer « dienen »

      Als het slecht ging(financieel) ,en het is nu het geval,dan hebben Martens, Dehaene en Co ervoor gekozen eerst voor de portefeuille van de burger te zorgen en dan voor de communautaire show.

      Ik heb in deze forum de vraag gesteld hoe Bartje in een onafhankelijk Vlaanderen de massa toekomstige dure gepensioneerde zal betalen plus al de ingevoerde gepensioneerde residenten van de vlaamse kust.
      Zijn oplossingen zullen miljarden meer kosten en het gat van 20 miljard euro zal blijven. Is dat een uitzicht om over te negocieren?

  3. Snack dit :

    Les nostalgiques de l’immobilisme en prennent pour leur grade, car ils se voyaient encore tous reconduits dans la même coalition tellement multicolore que politiquement édulcorée. Bart de Wever a le mérite de poser les vrais questions sur un pays qui fonctionne à deux vitesses tant économiquement qu’au niveau des mentalités. Pour vulgariser la situation, le Lion flamand n’accepte plus que le repas de sa chasse laborieuse soit dévoré par le Coq Wallon se complaisant dans son enclos fédéral!

  4. cassandra dit :

    dessy dit : 27 mai 2010 à 17 h 06 min
    télévisie, serieus ,clichés, minimum,respecteer: is dat een » echte taal »

    Gefeliciteerd !

    Cher dessy,
    pour votre culture générale tous ces mots ont leur origine dans l’ancien latin, qu’on les retrouvent même dans les langues ango-saxonnes ..
    D’ailleurs je crois que ce sont les seuls que vous ayez compris..
    Vive le Belgique !

    • kilimango dit :

      Fantastique le niveau de discussion sur ce site web. . Il est vraiment temp de jouer le ballon et non la personne. Je veux voir des réactions riches, éduquées, pas commes celles de cassandra et cricri. La réaction de Snack par contre me rassure qu’il y a une certain esprit d’ouverture dans le sud de notre pays. Si les Wallons veulent garder le pays uni, il faut qu’ils fassent vraiment un effort cerebrale. Allez, les jeux sont ouvertes, qui sera le premier à se moquer de mon Français.

      • cricri dit :

        Cher(e) Kilimango, vous VOULEZ voir des réactions riches….sachez que dans ce pays il n’y a rien à vouloir mais bien du « j’aimerai bien que .. » A force de vouloir et d’exiger on en arrive où nous en sommes. Pour ce qui est de mon commentaire humouristique sur Bart-Sarko, comprenez au deuxième degré que même pour des foutteurs de merde la vie est courte, mourir ils feront comme tout le monde, et qu’après leurs morts ils seront oubliés et la paix et la prospérité reviendront.Car croyez moi il est impossible de trouver 20 milliards d’euro en présentant une solution de fédéralisation qui en coûtera 10 de plus.

  5. cricri dit :

    En voyant un film de Laurel et Hardy, je me suis posé la question qu’est-ce qui pourrait différencier un gros politicien d’un maigre. J’ai donc pris le tandem Bart-Sarko et j’en arrive à la conclusion qu’à la fin de leurs parcours il faudra 1 cheval pour tirer le cercueil de Sarko et 4 chevaux pour tirer celui de Bart et qu’alors seulement ils nous procureront tous les deux joie et prospérité.

  6. beyond dit :

    Salut , la NV-A ne veut pas  » négocier des réformes  » elle veut l’indépendance de la Flandre c’est tout. Si les Flamands se laissent prendre au piège du nationalisme tend pis pour eux ! , moi en temps que Wallon je ne vois pas comment on pourrait  » discuter  » de la Belgique avec un séparatiste ? . Si les Flamands votent en masse pour la NV-A qu’ils se débrouille avec eux pour les gérer…je préfère une Belgique de 5 millions d’habitants Bruxelles-Wallonie-Germanophone que de continuer avec des racistes complexés qui veulent que  » crève la Belgique  » . Ce séparatisme sera une catastrophe économique , social et culturel surtout pour la Flandre mais quand ils en rendrons compte il sera trop tard . En résumé si les Flamands votent en masse pour la NV-A ils ne méritent plus d’être Belges. On ne négocie pas avec des terroristes .