« Une révolution copernicienne » ou « trois PME qui collaborent »?

Mardi 25 mai 2010

Les présidents de la N-VA et de l’Open VLD étaient les invités dans la matinale de la VRT Radio 1 ce mardi. Si Bart De Wever et Alexander De Croo veulent tous deux un Etat confédéral, le premier le voit comme une étape intermédiaire, le second comme un point final.

Pour le président des libéraux flamands, « la réalité montre qu’il faut aller de l’avant, car les deux régions ont changé. Aujourd’hui la Belgique est une usine centrale, industrielle, qui ne fonctionne plus si bien. Nous voulons aller vers trois PME dynamiques qui prennent leurs responsabilités financières, qui arrêtent de se mettre les bâtons dans les roues et qui pour des raisons d’efficacité décident de faire encore un certain nombre de choses ensemble, comme la justice, la police, et un socle commun de solidarité. Car nous ne voulons absolument pas nous défaire de l’atout d’efficacité apporté par la Belgique« .

« De Croo doit m’expliquer ce qui fonctionne encore efficacement dans ce pays« , réagit Bart De Wever qui décrit le programme de l’Open Vld comme du « fédéralisme plus » ou du « confédéralisme light« . « Nous sommes dans  un pays où si on ne touche à rien, tout reste unitaire. Ce dont nous avons besoin, c’est d’une révolution coperniciennne: déléguer tout aux entités fédérées, laissez leur percevoir les impôts et elles se responsabiliseront. Et si ces entités se mettent d’accord pour agir ensemble, qu’elles le fassent. »

JFH avec deredactie

Les commentaires sont fermés.