Les clés du 16

Mercredi 16 juin 2010

A qui le Roi remettra les clés du « 16 rue de la Loi » ? Seuls les nationalistes de la N-VA ou les socialistes peuvent, au vu des résultats électoraux de dimanche dernier, prétendre à en être les futurs locataires.

Bart De Wever, sans que cela ne soit totalement définitif, a indiqué que son parti n’était pas preneur et qu’il ne voyait aucun inconvénient à ce que d’autres (un socialiste) occupent le poste. Il est vrai que confier les rênes du gouvernement « belge » à celui qui tient précisément à la fin de la Belgique c’est un peu comme confier un poulailler à un renard !

Lire ici la suite de la chronique de Philippe Walkowiak

Un commentaire sur “Les clés du 16”

  1. Angie dit :

    Sauf que BdW en tant que premier sera obliger de faire des concessions et trouver une solution, en refusant ce poste, il se laisse un maximum de liberté et n assumera aucun echec. Encore un point positif pour lui. J espère que la vanité du ps ne l emportera pas sur la raison