Le vote N-VA et PS est « identitaire et conservateur », selon Daniel Cohn-Bendit

Mardi 15 juin 2010

Le vote massif exprimé en Belgique en faveur du parti séparatiste N-VA, mais aussi en faveur du Parti socialiste, reflète un réflexe « identitaire et conservateur », a analysé mardi le chef du groupe écologiste au Parlement européen, Daniel Cohn-Bendit.

Interrogé sur les votes nationalistes intervenus dans plusieurs pays d’Europe (Belgique, Hongrie, Pays-Bas), Daniel Cohn-Bendit a jugé qu’ils « reflètent un problème d’anxiété des sociétés, qui ont des réactions et des votes identitaires« . « C’est ce que j’appelle la culture Ligue Lombarde ou ‘comment se protéger face aux problèmes de la mondialisation’« , a-t-il ajouté, en référence au mouvement régionaliste radical italien. Evoquant plus particulièrement les élections législatives belges, Daniel Cohn-Bendit a estimé que le vote N-VA, mais aussi PS, était à la fois « identitaire et conservateur« .

Les scrutins récents risquent de de reléguer au second plan la présidence belge, mais aussi la présidence hongroise qui la suivra, a poursuivi Daniel Cohn-Bendit. « Peut-être qu’on va découvrir tout d’un coup qu’on n’a lus besoin de la présidence tournante. On va s’apercevoir que l’Europe peut fonctionner sans présidence tournante« , a-t-il dit.

« Balaie devant ta porte »

Ces commentaires ne sont pas du goût de l’eurodéputé socialiste Marc Tarabella, qui a jugé « regrettable de voir certains vautours se faire de la publicité médiatique sur la faiblesse passagère de certains Etats membres« . Il a dénoncé les commentaires du chef de groupe écologiste, Daniel Cohn-Bendit, sur les élections belges. « Balaie devant ta porte cher collègue, la N-VA fait partie de ton groupe au Parlement Européen« , lui a-t-il rétorqué, par voie de communiqué de presse.

La sortie de Daniel Cohn-Bendit « est d’autant plus maladroite que les Verts ont accueilli la N-VA dans leur groupe politique« , a-t-il souligné.

Au Parlement européen, les Verts ont en effet formé un groupe technique commun avec l’Alliance libre européenne (ALE), un ensemble de députés issus de formations régionalistes. La députée N-VA Frida Brepoels siège donc dans ce groupe. Un groupe technique n’a toutefois aucune portée politique: il s’agit d’un arrangement destiné à partager du matériel, la disponibilité de salles de réunions et les temps de parole.

T.N. avec Belga

5 commentaires sur “Le vote N-VA et PS est « identitaire et conservateur », selon Daniel Cohn-Bendit”

  1. cha dit :

    Si je ne m’abuse on dirait plutôt:

    ZAL IK MORGEN VLAAMS SPREKEN ?

    ;-)

  2. Ghislain Vanderheyden dit :

    Daniel Cohn-Bendit ne connaît rien au socialisme, qui constitue la politique du progrès. Le conservatisme c’est chez les chrétiens-démocrates et les libéraux qu’on le retrouve.
    Cela fait plus d’un siècle que l’impérialisme stade suprême du capitalisme, existe. Le combattre de manière énergique comme le font les socialistes est synonyme de progrès.

    • villem dit :

      Avec un peu d’auto-critique, on ne peut pas donner tout-à-fait tort quant au vote  » identitaire « : repli de nombreux Flamands dans les valeurs N-VA ( beaucoup approuvent Bart De Wever en disant: Bart is Vlaanderen ) et idem pour la Wallonie ( besoin de protection du PS comme cela a souvent été ainsi souhaité ou perçu, particulièrement en temps de crise et face à la menace de la scission de la sécurité sociale ). Je ne pense pas qu’il n’y a nécessairement que du bon dans ces deux ‘ paysages politiques ‘ si différents.Cela a déjà permis à Bart De Wever de parler de deux pays si différents que les institutions devaient absolument « évoluer  » pour formaliser cela. Evidemment on peut aussi comprendre que le citoyen belge en a vraiment ras-le-bol et que, interdit de referendum, il se soit ainsi quelque peu exprimé

  3. ch.Danon dit :

    Le Flamand pense-t-il en anglais ?

    Effectivement, la peur flamande fut toujours que

    le francophone parle sa langue…un francophone qui

    parlerait trop bien le flamand…serait-il SPA ?

    Je pense mes phrases…spraakunst…l’ inversion

    m’ empêcherait-elle de rejeter le verbe à la fin

    de ma phrase ??? IK ZAL SPREKEN VLAAMS MORGEN ?

  4. cricri dit :

    L’europe fonctionnerait encore mieux et surtout moins cher sans son apparatchik qui fait pâlir Khrouchtchev dans sa tombe.