Le PP divise les femmes en 3 groupes

Mercredi 2 juin 2010

Dans son programme féminin,  le Parti populaire distingue les femmes au foyer centrées sur leur famille, les femmes qui se partagent entre travail et famille et les carriéristes.

Le Parti populaire a présenté mercredi, à 11 jours des élections, le volet « un nouveau programme féminin » qui, de l’aveu même d’une candidate, « manquait » au programme du parti. Il identifie dans la société actuelle « trois groupes de femmes, dont les souhaits évoluent au fil de la vie« .  Et d’énumérer les femmes désireuses de rester à la maison et dont la vie de famille et les enfants sont les principales priorités (10 à 15% de la population), celles désireuses de combiner travail et vie de famille (70 à 80%), et enfin celles qui ne désirent pas d’enfants et consacrent la plus grande partie de leur temps à leur travail ou à leur vie personnelle (10 à 15%).

Le PP avance quatre mesures favorisant selon lui un choix librement consenti. Il réclame plus de crèches pour les personnes qui travaillent, un statut plus favorable pour pour les femmes au foyer ou à l’âge de la retraite qui souhaitent travailler « quelques heures par semaine« , des allocations familiales non progressives basées sur le montant actuel du 2e enfant, ainsi que la prise en compte pour le calcul de la pension des années pendant lesquelles la femme ou l’homme s’occupent des enfants (jusqu’à l’âge de trois ans).
Le co-président du parti, Rudy Aernoudt, assure que ces mesures peuvent être financées, moyennant notamment une grande réforme fiscale.

Belga

4 commentaires sur “Le PP divise les femmes en 3 groupes”

  1. PAQUOT dit :

    Enfin du changement !
    Arrêtons de reprendre les mêmes qui nous mène nulle part et qui ne pensent qu’à eux…

  2. Cahen dit :

    Qui pouvait prévoir d’autre optique de la part du PP?
    Qu’en pensent les célibataires?

  3. cha dit :

    je pense que le constat identique pourrait être tiré pour les hommes… Pur démagogie.