L’avenir de BHV se jouera aussi dans les urnes

Jeudi 10 juin 2010

 La circonscription centrale du pays est celle dont l’avenir même est en jeu. Il s’agit bien sûr de Bruxelles Hal Vilvorde.

Un phénomène est constant de scrutin en scrutin : sur l’ensemble de la circonscription soit 19 communes bruxelloises et 35 communes appartenant au Brabant flamand, le nombre de suffrages pour les listes francophones augmente et les votes flamands diminuent. En 1995,  les 22 sièges à pourvoir se partageaient à parts égales. Depuis 2003, BHV envoie 13 députés francophones à la Chambre, contre 9 néerlandophones.

Une évolution qui explique en grande partie la revendication de scission de BHV et le boycott lancé par 17 bourgmestres flamands. Ce qui ne les empêchera pourtant pas de se présenter. Michel Doomst, le bourgmestre de Gooik, est par exemple troisième sur la liste du CD&V, ou Hans Bonte, le président du CPAS de Vilvorde qui conduit la liste sp.a. L’Open Vld  et le CD&V ont pourtant choisi des flamands « dits modérés » pour emmener leurs listes : les ministres sortants, Guy Vanhengel et Steven Vanackere.

Mais c’est surtout entre partis francophones que la joute s’annonce passionnante.  Trois des quatre partis traditionnels repartent avec les mêmes têtes de listes qu’en 2007 : Olivier Maingain, pour le MR, Laurette Onkelinx au PS et Joëlle Milquet pour le cdH. Quant à ECOLO, c’est le revenant Olivier Deleuze qui tirera la liste.

Le MR qui avait empoché 6 sièges  il y a 3 ans accueille sur sa liste les 3 bourgmestres non nommés de la périphérie. Les socialistes qui ont obtenu 3 sièges en 2007 misent eux, avant tout, sur leurs ministres. Outre la vice Première fédérale Laurette Onkelinx, Emir Kir, Fadila Laanan et Charles Picqué sont de la partie.

Au cdH, 2 élus en 2007, derrière la présidente du parti Joëlle Milquet et le ministre régional Benoît Cerexhe, on retrouve l’ensemble des députés bruxellois du cdH. Mais les démocrates humanistes enverront sans doute aussi une représentante de la périphérie à la Chambre, puisque la bourgmestre de Rhode-Saint- Genèse,  Myriam Delacroix Rolin est première suppléante.

Pas insensibles non plus aux voix de la périphérie, ECOLO a retenu le conseiller communal de Wezembeek, André Peters comme 3ème effectif, derrière la député sortante Zoé Genot. Ecolo avait décroché 2 sièges il y a 3 ans.

Pas moins de 21 listes, francophones et flamandes confondues, se présentent au scrutin. Parmi les nouveaux partis, on sera sans doute attentif du côté francophone au score du Parti Populaire de Mischael Modrikamen.

P. Magos

Les commentaires sont fermés.