L’appel des urnes – Mais où vont-ils chercher tout ça?

Vendredi 28 mai 2010

Question slogan, on trouve parfois n’importe quoi sur les affiches…

 

4 commentaires sur “L’appel des urnes – Mais où vont-ils chercher tout ça?”

  1. Patrick Verhoeven dit :

    Je n’irai pas voter cette année. C’est à mon sens la seule façon de faire valoir son opposition à l’irresponsabilité de nos politiciens. Voter blanc ou nul peut être interprété comme le résultat d’une erreur du votant. Et c’est bien sûr ainsi que les politiciens interprèteront ces chiffres.

    Dans les pays où la liberté de vote est totale (entendez par là, où on a le droit de ne pas exercer son droit de vote), les scores réalisés par les abstentionnistes sont parfois plus commentés que les résultats des urnes eux-même. Ce qui montre bien que l’abstention est considérée là-bas comme un acte politique.

    Autre problème, notre système électoral étant basé sur la proportionnelle, il n’est jamais possible pour un parti d’obtenir la majorité absolue. Tout gouvernement, à quelque niveau de pouvoir que ce soit, est donc toujours un gouvernement de coalition. On peut alors se trouver confronté à des situations absurdes où le parti gagnant les élections (plus forte progression, ou meilleur score) se retrouve relégué dans l’opposition et où des partis qui ont été désavoués par leur base électorale sont dans la majorité gouvernante par le jeu des coalitions. Vous avez dit « Démocratie »?

    Deux réformes s’imposent à mon sens : la suppression de l’obligation de voter d’une part, un système électoral majoritaire par circonscription d’autre part.

  2. HANSOTTE dit :

    Belge à l’étranger, je viens d’apprendre de l’ambassade de Belgique que je ne pourrai pas voter. Il fallait s’incrire sur des listes pour cela. Comment savoir qu’il fallait s’inscrire.
    Un Belge à l’étranger est Belge avant d’être de l’une ou de l’autre région. Il faut donc croire que nos politiques ne nous considèrent déjà plus comme Belge. Je proteste et demande la non validation des élection du 13 juin 2010. Un pays, un Roi, trois langues: La Belgique.
    BELGIUM FOREVER

  3. cricri dit :

    Il est moins 13 pour que les politiciens relisent le pamphlet électoral de JFK de 1960

    ASK NOT WHAT YOUR COUNTRY CAN DO FOR YOU
    ASK WHAT YOU CAN DO FOR YOUR COUNTRY

    et le mettent en application

  4. mmpb@laposte.net dit :

    Franchement, voilà pourquoi cette fois, je ne voterais pas.