Jan Peumans plaide pour un « contrat de vie commune »

Dimanche 11 juillet 2010

Le président du parlement flamand, Jan Peumans, a invité dimanche les francophones à collaborer à une réforme profonde de l’Etat. Selon lui, de plus en plus de voix s’élèvent d’ailleurs en Wallonie en faveur d’une telle réforme.

Jan Peumans a plaidé pour un « contrat de vie commune » entre les deux Communautés, au cours d’une allocation chahutée par la chef de groupe Open Vld au parlement bruxellois, Els Ampe.

Jan Peumans rejoint l’idée d’une révolution copernicienne qui doit déplacer le centre de gravité des institutions belges du fédéral vers les entités fédérées. A ses yeux, cette réforme ne part pas d’un point de vue anti-wallon. « La Flandre n’est pas l’ennemie des francophones« , a-t-il assuré. « Nous devons conclure un contrat entre les deux grandes Communautés. Ce contrat de vie commune devra de façon très transparente établir les règles du jeu, avec les droits et les obligations de chacun« , a-t-il ajouté.

Lorsque Jan Peumans a émis quelques considérations sur l’identité flamande et l’idée de nation, Els Ampe a lancé depuis la salle: « Cela suffit: vous salissez la réputation des Flamands avec votre nationalisme« .

Belga

Les commentaires sont fermés.