S’il n’y avait pas eu d’apprentis-sorciers…

Dimanche 27 juin 2010

On ne l’avait plus entendu depuis les élections, et même depuis qu’il a renoncé à la mission de médiation que lui avait confiée le Roi : Jean Luc Dehaene est quelque peu sorti de sa réserve dans « Mise au point ».

Olivier Maroy et Thomas Gadisseux lui ont notamment demandé comment il avait réagi à la victoire de la N-VA lors du scrutin du 13 juin.
« Disons que c’était assez prédit« , répond Jean-Luc Dehaene. « J’ai surtout vu que les cartes étaient distribuées d’une autre façon en Flandre et que chacun devrait prendre ses responsabilités. Je constate que monsieur De Wever prend ses responsabilités et on verra bien quel est le pas suivant. Il est clair qu’il a maintenant la responsabilité première, de voir avec qui il peut négocier du côté wallon et avec qui il peut faire un accord ? »
Mais croit-il en lui ?  »Disons que je ne crois en rien du tout. Je ne crois certainement pas en politique qu’il y a des sauveurs partout. » Ce n’est pas le nouveau Messie ?  »Je constate simplement que les électeurs ont voté pour lui et que c’est lui qui a la responsabilité. S’il ne prend pas sa responsabilité et bien je sais aussi que les électeurs passeront ailleurs« , estime l’ancien Premier ministre.
On se souvient que Jean-Luc Dehaene avait déclaré, à la fin des négociations qui n’ont pas abouti que régler le problème belge était une mission impossible. Et là on voit De Wever qui y va… D’où sa réaction : « Disons que j’ai utilisé le terme : mission impossible, mais dans le genre du feuilleton. D’habitude on trouve des solutions et je suis persuadé qu’il y aurait moyen de trouver une solution, s’il n’y avait pas eu des apprentis-sorciers qui croyaient une date, plus importante que le contenu. »

P. Magos

 

6 commentaires sur “S’il n’y avait pas eu d’apprentis-sorciers…”

  1. Poirier dit :

    A lire les commentaires précédents on constate qu’il a encore toujours des gens qui font semblant de croire qu’il s’agit d’un problème de langue.
    Que vous soyez bilingue au quadrilingue, que vous soyez respectueux ou pas de leur folklore, ils s’en moquent.
    C’est un problème de pognon, de pouvoir et de nationalisme.

  2. jean-marc dit :

    j’habite en flandres depuis peu (2 ans?). depuis lors, au niveau administratif ou simlement citoyen, je ne me suis jamais exprimé dans ma langue maternelle. je ne me sens pas pour le moins une créature hybride, un alien. je ne vois pas où se situe le problème. la belgique, c’est la frandre et la francophonie. quoi de plus naturel que la politesse, la communication dans le respect d’autrui.c’est ça l’union fait la force. c’est une vieille devise. vous vous en rappelez?

    • Didier dit :

      Nous sommes en flandre depuis 1ans et nous n’avons jamais eu de soucis mais comme vous nous avons eu la politese de nous exprimer en néerlandais c’est juste le respect d’autrui

    • Gerrit Paridaens dit :

      Félicitations mais la plupart des francophones ue je rencontre dans ma région ( Overijse – Hoeilaart – Tervuren ) ne suivent pas votre exemple. J’accompagne parfois mon oncle à son club de sport à Tervuren et je constate que des adolescents (supposés parfois de suivre des cours de néerlandais) ne comprennent pas (‘ou ne veulent pas) une syllabe de néerlandais.

  3. Toom dit :

    @ la rédaction.

    Que signifie l’annotation « Texte édité » que vous posez à la fin de certains commentaires?

    Son sens n’est pas clair pour moi.

    Merci de votre réponse.

    • thn@rtbf.be dit :

      « texte édité » signifie que des éléments du commentaire ont été modifiés, écrits ou supprimés. Typiquement, il s’agit d’injures, de propos diffamatoires ou des contre-vérités manifestes. Il peut aussi s’agir de réécrire un propos mal rédigé ou incompréhensible (mots manquants, etc.).