Huis Clos.net: la dernière émission avec Didier Reynders et Elio Di Rupo

Mercredi 9 juin 2010

Ce jeudi 10 juin, Didier Reynders (MR) et Elio Di Rupo (PS) se retrouvent face à face dans la dernière édition de Huis Clos. Après l’émission télé, ils répondront à vos questions en exclusivité sur le web. C’est Huis Clos.net.

Huis Clos.Net, visible uniquement en streaming vidéo sur RTBF.be vers 20h20, c’est un quart d’heure d’échanges supplémentaires entre les deux invités de l’émission de Johanne Montay. Le principe : les invités se posent directement l’un à l’autre une série de questions choisies parmi celles que les internautes nous auront soumises.

A vous de jouer, en publiant votre question dans les commentaires de cet article. N’oubliez pas d’indiquer à qui elle s’adresse, et n’hésitez pas à vous présenter en quelques mots (votre prénom, votre âge, votre profession, ou votre localité par exemple).

Vous pouvez poser vos questions dans les commentaires (mais elles seront visibles par les attachés de presse de nos invités…) ou bien, plus discrètement, en passant par ce formulaire.

Attention, cette émission est enregistrée en fin d’après-midi. Nous arrêterons le choix des questions à 17h.

51 commentaires sur “Huis Clos.net: la dernière émission avec Didier Reynders et Elio Di Rupo”

  1. Marcus dit :

    Messieurs, pourriez-vous donner votre avis sur ces 2 points, merci.
    A. D’abord notre pays tourne vers la démocrature car la démocratie, c’est quand la justice tourne et quand les pouvoirs sont séparés ce qui est de moins en moins le cas.
    B. Notre pays se paralyse tant il y a des règles en tout genre. Les agriculteurs, les indépendants, les boucheries, les restaurateurs croulent sous les règles à respecter qui coutent une fortune. Comment s’étonner dès lors quil y ait de moins en moins d’entrepreneurs en herbe ? trop de règles tuent tout !
    C.

  2. Bernard dit :

    Question à Monsieur Di Rupo

    Je rejoins la question précédente, ne confondez-vous pas spéculateurs et entrepreneurs; sans création de valeur ajoutée, pas de rentrée fiscale et donc pas de marge de manoeuvre sociale.

  3. FLB dit :

    Bonsoir Messieurs.

    Une question me taraude.

    Monsieur REYNDERS nous dit que nous étions loin d’un accord lorsque Monsieur De Croo a choisi de faire tomber le Gouvernement…

    Monsieur DI RUPO nous dit que la chute du gouvernement est due aux libéraux néerlandophones et que si 1 semaine supplémentaire avait été laissée, un ACCORD aurait pu intervenir avec nos amis néerlandophones…

    2 lectures d’un même événement !?

    Si un accord était proche, pourquoi les socialistes flamands ne sont-ils pas entrés au Gouvernement fédéral pour l’entériner ? Que feraient-ils de mieux (ou de plus) après les élections qu’à l’époque en matière institutionnelle pour « notre » Belgique ???