Groen! économise, mais pas sur les clichés avec Ecolo

Vendredi 4 juin 2010

« Certains partis prennent un malin plaisir à économiser à l’aveugle » dit Wouter Van Besien de Groen!. Il veut pourtant entamer la discussion sur le budget. Groen! et Ecolo ont pris le train ensemble hier pour promouvoir leur charte pour une économie plus durable.

(Article publié dans De Standaard du jeudi 3 juin 2010)

Ce fut certes une excellente opération de communication. Mais du « dialogue avec le citoyen » comme les partis l’avaient annoncé, il n’en a pas tellement été question. Ou alors lorsque le wonderboy Michel Javaux fut de temps à autre accosté par des fans (flamands). L’action devait d’ailleurs surtout montrer les bonnes relations entre les partis verts au-delà des frontières linguistiques. Les deux familles répétaient à l’envi qu’elles étaient la seule famille politique à travailler si étroitement ensemble. « Nous continuerons à le faire après le 13 juin« , assurait Sarah Turine, co-présidente d’Ecolo.

Les deux partis voudraient bien former un nouveau groupe commun au sein du Parlement. « Nous avons fait ce choix en 2007 pour des raisons de convictions politiques. Pourquoi serait-ce différent aujourd’hui ? » , dit Wouter Van Besien, le président de Groen!.

Mais dès qu’il s’agit de la participation au gouvernement, les deux partis sont tout de suite beaucoup plus prudents, et ne mélangent pas leurs destins.

« Après les élections, nous nous réunirons d’abord pour discuter des résultats et décider si nous participerons ensemble aux négociations électorales ou pas« , dit Van Besien. « C’est ce qui semble le plus logique. Mais ce n’est pas pour autant que ce sera le cas« .

En tous cas, si Ecolo participe au gouvernement et pas Groen!, c’en sera fini du  rêve d’un groupe commun.

Told you they were brave

En marge du voyage en train, Van Besien n’a d’ailleurs pas pu s’empêcher de dénoncer encore une fois les plans d’austérité de « certains partis« .

« Tandis que l’Open VLD prend un malin plaisir à faire des économies à l’aveugle, nous optons pour une construction sociale. Oui, nous devrons économiser 22 milliards d’ici 2015. Mais on ne peut pas le faire en annonçant simplement qu’on ne remplacera qu’un fonctionnaire sur cinq  ou en disant que les chômeurs n’auront plus d’allocations au bout de deux ans« .

Tout comme le SP.A, Groen a essuyé des critiques ces dernières semaines parce que dans la présentation de son programme, il comptait surtout sur de meilleures recettes venant d’impôts plus importants et une meilleure lutte contre la fraude. « Ce n’est pas un slogan en l’air pour nous. Au contraire, nous avons plus que jamais confiance en la réussite de ce projet« .

Or les verts présenteront quand même leur propre plan d’austérité, comme l’Open VLD et le CD&V l’ont fait avant eux.

« Le débat qu’a ouvert l’Open VLD est intéressant et important. C’est pourquoi nous voulons le poursuivre« , dit Van Besien, à la grande satisfaction de Vincent Van Quickenborne (Open VLD) qui a immédiatement réagi sur Twitter hier : « Groen! débarque avec son plan d’austérité ! Told you they were brave. Pas de cachotteries. On joue cartes sur table« .

On peut discuter sans problème d’une adaptation des chèques-service, par exemple. « La question est alors : doit-on en augmenter le prix ou en réduire la déduction fiscale ? ».
En matière de système de santé aussi on peut encore faire des économies « sans que les gens aient à débourser un euro de plus« . « Quand j’entends que les spécialistes des hôpitaux poussent à effectuer des examens inutiles, il reste des possibilités« , dit Stefaan Van Hecke, tête de liste dans la Flandre occidentale.

« On peut déjà se débarrasser rapidement d’une dépense : mettons fin à la mission en Afghanistan. Cela nous fera économiser 109 millions par an ».

Yves Delepeleire

Un commentaire sur “Groen! économise, mais pas sur les clichés avec Ecolo”

  1. Kini dit :

    Plus de nouvelles des petits partis à la RTBF.. alors que vous savez bien que le PTB et le PP vont faire des scores significatifs..