Ecolo et Groen! affichent leurs convergences… et quelques différences

Mercredi 2 juin 2010

Jean-Michel Javaux et Tinne Van der Straeten avaient rendez-vous sur le plateau de la RTBF pour confronter les points de vue entre verts du nord et du sud. Même s’ils s’accordent sur la nécessité du dialogue, il semble qu’il existe des différences de points de vue.

Il faut parler de programme et de contenu avant de savoir qui sera le prochain Premier ministre, estime d’entrée de jeu Jean-Michel Javaux. Le contenu c’est bien sûr l’écologie, et celle-ci n’est pas dissociable de l’économie et de l’emploi, poursuit le co-président d’Ecolo qui complète : il faudra aussi bien sûr résoudre l’institutionnel si on veut pouvoir donner un avenir à ce pays.

La question est de savoir comment. Et sur ce point Ecolo et Groen! s’accordent à dire qu’il faut négocier, sans lancer d’exclusive, sans créer de « front » qui conduit au blocage. Les verts du nord et du sud peuvent donner en exemple leur bonne collaboration parlementaire par delà la frontière linguistique.

D’accord mais…

Ecolo et Groen! constituent une famille politique aussi en dehors des périodes de campagne. « Nous sommes avec Groen! », dit Jean-Michel Javaux, « mais nous sommes avec une union des francophones. « , doit-il ajouter.

Sur l’idée du dialogue pour aboutir à une solution, Tinne Van der Staeten est d’accord : « Nous voulons continuer le dialogue pour aboutir à une solution mais en tant que parti flamand nous sommes pour la scission de BHV« . De toute façon pour Groen!, il faudra d’abord voir le résultat issu des urnes.

Les verts se voient donc comme des partenaires privilégiés. Ils sont d’accord pour condamner le confédéralisme prôné par la N-VA par exemple : Jean-Michel Javaux rappelle qu’Ecolo avait attiré l’attention sur le « danger N-VA » dès 2007. Le score du parti de Bart De Wever grandit à chaque déclaration le concernant, avertit-il : « Nous souhaiterions ne pas devoir négocier avec la N-VA« .  »Nous ne voulons pas d’un compromis à la belge ‘lose-lose’ »,même s’il estime qu’il faut pouvoir négocier certains paquets de compétences à régionaliser comme le logement. Pour Tinne Van der Straeten, le confédéralisme n’est pas son modèle préféré : il ne fonctionne pas bien, dit-elle.

Pareil sur la proposition de Joëlle Milquet (cdH) d’établir une continuité territoriale entre Bruxelles et de la Wallonie? Pour le co-président d’Ecolo, c’est de la « musculation francophone » et cela va  cristalliser les tensions nord-sud à quelques jours des élections. Pour la chef de file Groen! à Bruxelles, c’est ridicule. Elle se demande ce que cela va apporter aux Bruxellois.

Restent les pouvoirs du Roi.  Ecolo pense que le souverain doit conserver son rôle de formateur et d’informateur. Le moment est mal venu pour l’instant de s’attaquer à cette question. « Je ne veux pas d’un roi uniquement protocolaire« , dit clairement Jean-Michel Javaux, et là Tinne Van der Straeten est d’un autre avis… Serait-ce là la seule différence entre partis verts francophones et flamands?

 

JFH

4 commentaires sur “Ecolo et Groen! affichent leurs convergences… et quelques différences”

  1. Etienne dit :

    Mais quelle entente ? Cela veut-il dire que Javaux va canner et accepter la scission ? Je ne l’ai entendu rien réclamer en échange, même pas le droit démocratique des électeurs à voir leurs élus nommés !!! En plus Juffrouw Tinne nous dit que dans les communes à facilités il y a des Francophones qui vont trop loin ??? Qu’il y aura des plaintes devant les tribunaux !!! Et cela sans aucune réaction du petit Bourgmestre d’Amay !!!! Sans même lui demander de s’expliquer plus avant !!! Mais c’est incroyable ça !!!!Ou bien il est lâche ou bien il s’écrase !!!! Il nous fera peut-être croire qu’après les élections, il obtiendra le minimum dû ???? ça vous fera quelques voix en moins Mijnheer Javaux d’Amay !!! Tot ziens en de wind van achter, Tinne !

  2. arnaud dit :

    Vivement les urnes… Je crois que c’est partis pourraient remettre u peu d’ordre dans notre paysage Belge..

    • max dit :

      Tout à fait d’accord, ils forment un exemple de bonne entente depuis toujours…

      • Leibnitz is dead dit :

        Après les déclarations de Jean-Michel Javaux selon qui Ecolo est prêt à négocier et à gouverner avec la NV-A et avec Bart de Wever. Maintenant,il nous raconte qu’il ne préfère pas négocier avec eux…

        Comme dit Miller : « De déclarations à caractère personnel, en professions de foi surprenantes, Jean-Michel Javaux, afin de ratisser le plus large possible en est venu à dire n’importe quoi ».