Christos Doulkeridis défend Bruxelles

Lundi 17 mai 2010

Le secrétaire d’Etat bruxellois et ministre-président de la Commission Communautaire française en charge du budget, Christos Doulkeridis, s’est étonné, lundi, de la sortie du ministre fédéral du Budget Guy Vanhengel qui propose un contrôle accru des budgets des entités fédérées.

Pour l’Ecolo, Bruxelles s’est montrée bonne élève au niveau budgétaire malgré un sous-financement chronique et c’est le parti du ministre Vanhengel qui a provoqué la crise actuelle.

Le ministre fédéral du Budget Guy Vanhengel a indiqué lundi matin qu’il voulait donner au gouvernement fédéral davantage de moyens de contrôle sur les budgets des Régions. Pour Christos Doulkeridis, la crise provoquée par le parti de Guy Vanhengel aura un coût budgétaire bien réel pour le fédéral et les entités fédérées, avec l’augmentation de la prime de risque demandées par les investisseurs sur les titres de la dette belge et les emprunts des entités.

Pour lui, la première question qui se pose est celle d’un juste financement de chacune des entités, en particulier de la Région de Bruxelles-Capitale, que M. Vanhengel défendait naguère.

« C’est un peu fort de la part du ministre du Budget fédéral d’en appeler à plus de contrôle du budget des entités fédérées, alors que, jusqu’à présent, c’est le fédéral qui s’est régulièrement montré en défaut de respecter ses engagements budgétaires et qui en a appelé à la solidarité des entités fédérées pour boucher les trous par des efforts supplémentaires« , a conclu Christos Doulkeridis.
Belga

Les commentaires sont fermés.