Bart De Wever : « Un gouvernement avant octobre »

Mercredi 23 juin 2010

Le président de la N-VA Bart De Wever a poursuivi jeudi sa mission d’information en recevant les organisations patronales, puis en se rendant à la Commission européenne où il a déclaré avoir l’ambition de former le nouveau gouvernement d’ici octobre. Jeudi après-midi, il fera un premier bilan au Roi.

Bart De Wever a reçu les président et administrateur délégué de la VOKA, l’association patronale flamande, Luc De Bruyckere et Peter Leyman, suivis de Jean-Pierre Delwart et Vincent Reuter, président et administrateur délégué de l’Union wallonne des entreprises (UWE) et de Thomas Leysen, président de la FEB et enfin Karel Van Eetvelt, administrateur délégué de l’Unizo.

Bart De Wever avait aussi rendez-vous avec l’Europe ce mercredi après-midi. Des rencontres avec le président de la Commission José Manuel Barroso, le président du Conseil européen Herman Van Rompuy. Ce matin, Bart De Wever s’est entretenu avec Karel De Gucht. Le commissaire a reconnu que les milieux européens s’interrogeaient sur l’avenir de la Belgique sans qu’on puisse parler pour autant d’une grande inquiétude.

Un gouvernement pour octobre

José Manuel Barroso a qualifié l’entretien de « très fructueux, très ouvert et très positif« . Les deux hommes ont parlé de la situation économique et financière de l’UE, des mesures européennes prises dans ce cadre et de la prochaine présidence belge de l’Union, a énuméré José Manuel Barroso, insistant sur la nécessité d’un engagement fort des Etats membres, notamment en matière de consolidation budgétaire. 

La Belgique devrait être dotée d’un nouveau gouvernement pour la rentrée parlementaire en octobre, soit trois mois après le début de sa présidence semestrielle de l’Union européenne, a déclaré Bart De Wever.  »Nous avons l’ambition de former le nouveau gouvernement d’ici octobre« , a déclaré le chef de file de la N-VA. « Nous espérons l’avoir formé avant la rentrée parlementaire« , qui tombe cette année le 12 octobre, a-t-il dit.Jusqu’ici, deux échéances étaient le plus souvent mentionnées : pour les plus optimistes la rentrée de septembre, qui marque le véritable début de la présidence tournante de l’UE au deuxième semestre, ou la rentrée parlementaire belge.

La présidence belge de l’UE ne sera gênée en aucune manière par la transition vers un nouveau gouvernement fédéral en Belgique, a assuré le président de la N-VA. Les interlocuteurs  qu’il a déjà consultés sont tous « très conscients » des efforts budgétaires à fournir pour un retour à l’équilibre en 2015, a-t-il précisé. Même en affaires courantes, le gouvernement belge doit être prêt à prendre des mesures d’urgence pour assurer la stabilité financière le cas échéant, a-t-il ajouté.

Ayant entamé son discours dans les trois langues nationales, Bart De Wever l’a ensuite poursuivi en néerlandais, avant de demander s’il devait « tout répéter en français« , ce à quoi la presse européenne et francophone belge l’a invité. Bart De Wever s’est alors plié à l’exercice.

L’informateur fera un bilan provisoire de sa mission auprès du Roi à 14h30.

Avec AFP et Belga

Un commentaire sur “Bart De Wever : « Un gouvernement avant octobre »”

  1. philou dit :

    3,5 mois je me demande si on ne se moque pas un tout petit peu de nous !