Bart De Wever veut remettre son rapport mercredi, au plus tard

Samedi 3 juillet 2010

L’Informateur Bart De Wever veut toujours transmettre le plus rapidement possible le flambeau au président du PS, Elio Di Rupo. Il devrait remettre son rapport final au Roi au plus tard mercredi prochain, d’après son porte-parole.

L’informateur a l’intention de consacrer le week-end à la rédaction de son rapport. Il aura également encore une série de contacts informels. Lundi, il fera le point sur sa mission et verra alors quand il peut remettre au roi son rapport définitif. Cela pourrait se faire lundi, mardi ou, au plus tard, mercredi. On reste très discret dans l’entourage de l’informateur sur le contenu des entretiens et des contacts. Son porte-parole indique toutefois que Bart De Wever espère proposer dans son rapport une formule de coalition et les grandes lignes d’un accord sur les trois thèmes qu’il avait lui même fixés: le budget, le lien social et la réforme de l’Etat. L’informateur n’envisagerait pas un deuxième tour de rencontres avec les présidents de partis.

Enfin, le porte-parole de Bart De Wever a encore dit que celui-ci était satisfait de la discrétion manifestée jusqu’à présent par chacun. Il l’interprète comme un signe que chacun veut réussir. A ce stade on attend surtout que Bart De Wever fasse connaître son option pour la future coalition. Le président du PS Elio Di Rupo pourrait alors entrer en lice. Beaucoup de rumeurs circulent en tous sens mais la plupart des présidents qui ont rencontré Bart De Wever affirment qu’il n’a donné aucune indication à ce propos dans les entretiens qu’il a eus avec eux

Rencontre avec Didier Reynders et Elio Di Rupo

Ce vendredi matin, Bart De Wever avait repris ses entretiens avec les présidents de parti. Il a commencé par recevoir le président du MR, Didier Reynders. En quittant le 10 rue de la Loi où se déroulent les consultations, Didier Reynders n’a pas laissé voir dans son jeu. Il a réaffirmé la disponibilité de son parti à s’asseoir à la table des négociations « mais sur la base d’une proposition de programme« . « C’est le travail classique d’un informateur. Je suis venu exposer le programme du MR sur les trois thèmes fixés par Bart De Wever mais j’ai aussi parlé de la présidence belge de l’Union européenne et de quelques points qui seront abordés au cours de celle-ci et qui pourraient avoir à l’avenir de l’influence sur le budget belge comme la taxe sur les transactions bancaires ou la taxe CO2« , a indiqué le patron du MR.
Le président du MR a souligné qu’il avait encore vu ce matin même toutes le composantes de son parti et que le message qu’il avait porté à l’informateur était soutenu par tous. Enfin, Didier Reynders n’a rien dit sur la future coalition. « C’est à l’informateur de jouer son rôle et de faire un rapport au Roi« , a-t-il dit. Il n’a rien dit non plus sur sa propre préférence, se contentant de rappeler que son parti était prêt à participer à des négociations mais que cela devait se faire sur la base d’une proposition de programme.

Elio Di Rupo, un futur (?) informateur très discret

Alors que Didier Reynders quittait l’informateur, les journalistes présents ont aperçu brièvement le président du PS Elio Di Rupo, qui n’est pas passé devant eux mais est entré par une autre porte. Le président du PS s’en tenait ainsi à la grande discrétion qui est la sienne depuis les élections.

HM avec Belga

Les commentaires sont fermés.