Bart De Wever stupéfait par les projets d’économie de l’Open VLD

Lundi 31 mai 2010

Le président de la N-VA, Bart De Wever s’est dit « stupéfait », dimanche, des projets d’économies de l’Open VLD pour résoudre les problèmes budgétaires au niveau fédéral. Pour lui, cela impliquerait que la Flandre se passe de plus du quart de son budget.

Le parti libéral flamand Open VLD souhaite que l’effort budgétaire de 22 milliards d’euros nécessaire d’ici 2015 pour rétablir l’équilibre budgétaire soit supporté pour moitié par l’Etat fédéral et la sécurité sociale et pour l’autre partie par les Régions, les Communautés et les pouvoirs locaux, après une réforme de l’Etat. Cette revendication figure dans une note que l’Open Vld a annexée à son programme électoral pour le scrutin fédéral du 13 juin. Son président Alexander De Croo a invité les autres partis à mettre leur propre plan d’économies sur la table.

Le président de la N-VA a affirmé dimanche ne pas comprendre pourquoi l’Open VLD veut faire tourner le contribuable flamand pour combler les trous budgétaires au niveau fédéral, même s’il a concédé que le plan des libéraux flamands contenait des propositions intéressantes. « Mais c’est insuffisant », a ajouté Bart De Wever qui veut donner une responsabilité financière totale aux entités fédérées. Alexander De Croo a quant à lui une nouvelle fois demandé aux autres partis de donner leurs plans chiffrés. « Il faut en finir avec l’égoïsme. Tout le monde devra contribuer, mais apparemment cela ne correspond pas à l’histoire de Bart De Wever« , a-t-il commenté.
Belga

Un commentaire sur “Bart De Wever stupéfait par les projets d’économie de l’Open VLD”

  1. cricri dit :

    C’est normal qu’il soit stupéfait, on ne sait pas être expert historien et docteur en mathématiques à la fois.