Après la défaite électorale, les jeunes CD&V veulent être entendus

Samedi 19 juin 2010

Les jeunes du CD&V ont réclamé samedi à leurs aînés d’être davantage impliqués dans les choix stratégiques du parti, près d’une semaine après la lourde défaite électorale des chrétiens-démocrates flamands.

A l’issue d’une réunion samedi au Palais de la Nation destinée à dresser le bilan des élections législatives du 13 juin, les membres de Jong CD&V, la section jeune du parti, ont ébauché un « plan de redressement » qui devra être étoffé dans les prochaines semaines. « Nous sommes les premiers au sein du parti à mener cette évaluation« , a affirmé le président de Jong CD&V, Pieter Marechal. Un changement de cap est indispensable, estime-t-il, mettant davantage l’accent sur les idées de la démocratie chrétienne et les idées flamandes. Jong CD&V dénonce les compromis que le parti a consentis sous la précédente législature et qui auraient fait perdre au CD&V son identité.

Les jeunes du CD&V réclament en outre l’émergence de nouvelles figures pour défendre le programme du parti, « afin de restaurer sa crédibilité« .

Le CD&V a chuté à 10,85% des voix aux dernières élections, devenant le 3e parti du pays derrière son ancien partenaire de cartel la N-VA et le PS, et est même passé 4e parti à la Chambre, le MR le devançant d’un siège.

Belga

Les commentaires sont fermés.