272 personnes refusent de siéger dans les bureaux à cause de BHV

Jeudi 10 juin 2010

Selon le groupe de travail BHV, réunissant plusieurs organisations flamandes militantes, 272 personnes appelées à siéger dans un bureau de vote ou de dépouillement ont décidé de refuser de répondre à cette convocation pour protester contre la non-scission de l’arrondissement BHV.

Il ressort de données recueillies auprès des Justices de paix que c’est surtout dans le canton électoral de Hal que le manque de personnes pouvant remplir des fonctions dans les bureaux de vote et de dépouillement se fait sentir. Dans le canton de Hal, la situation est la plus préoccupante pour les bureaux de dépouillement: selon le juge de paix concerné, 33 des 88 présidents de bureau doivent encore être trouvés.

Belga

Un commentaire sur “272 personnes refusent de siéger dans les bureaux à cause de BHV”

  1. JPL dit :

    On constate le refus des ces inciviques, mais on menace des foudres de la loi une personne d’une commune à facilités à qui « on » refuse de fournir les documents d’assesseur en français, malgré sa demande explicite.
    À noter que c’est un refus verbal. La juge de paix concernée craindrait-elle, elle aussi, un quelconque retour de manivelle ?