La boue des tranchées, le froid, les morts et les amputés, les prisonniers, mais aussi la camaraderie des poilus: profondément humaines, les photos réunies dans "Ce que j'ai vu de la Grande Guerre" (La Découverte/AFP) offrent un témoignage d'exception sur 14-18.

Préfacé par l'historien André Loez, ce livre rassemble à l'initiative de l'Agence France-Presse quelque 150 photos prises tout au long du conflit par Frantz Adam, photographe amateur et médecin-major au 23e régiment d'infanterie. C'est la guerre d'un Alsacien, patriote convaincu et humaniste, qu'il nous donne à voir.

La Première Guerre mondiale fut le premier conflit à être massivement photographié. A côté des clichés officiels et des images de propagande, elle a fait émerger le regard de nombreux photographes amateurs dont celui, singulier, de Frantz Adam (1886-1968).

Les photos du médecin militaire témoignent des destructions et des terribles souffrances endurées par les soldats mais aussi, par des images fugaces, de la camaraderie qui les aidait à y faire face.

Adam parcourt le front ouest, participe aux principales opérations durant la guerre et au-delà: Vosges et Hartmannswillerkopf en 1915, Somme et Verdun en 1916, Chemin des Dames en 1917, libération de la Belgique, entrée en Alsace et occupation de la Rhénanie en 1918.

Plaçant la chaleur des rapports humains au-dessus du règlement et de la hiérarchie militaire, il circule en permanence des tranchées à l'arrière-front, observant ses camarades du 23e régiment, tout autant que les soldats alliés et les prisonniers ennemis, l'exode des civils et les paysages dévastés.

Frantz Adam a également écrit ses souvenirs, notamment sur les mutineries de 1917, dans un texte très personnel, "Sentinelles, prenez garde à vous", permettant, chose rare, de contextualiser ses photos.
Ce remarquable fonds sur la Grande Guerre a été retrouvé dans une boîte de négatifs, en 2005, par Arnaud Bouteloup, petit-neveu par alliance de Frantz Adam, puis trié, numérisé et confié à l'AFP qui en assure l'exploitation et la diffusion.

L'ouvrage a reçu le label "Centenaire" délivré par la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale.


("Ce que j'ai vu de la Grande Guerre" - Frantz Adam - photographies présentées par André Loez, postface d'Alain Navarro - AFP/La Découverte - 200 p. - 29,90 euros - parution le 10 octobre)

 

AFP Relax News