Aller directement au contenu principal

Amazon retire de sa bibliothèque numérique des mauvaises traductions de grands classiques

LITTERATURE | vendredi 7 février 2014 à 21h32

  • L'éditeur en ligne Amazon a retiré vendredi des rayons de sa bibliothèque numérique une série de grands classiques traduits par des logiciels de traduction automatiques et vendus à son insu pour 99 cents.

    Un certain "M Angelo" proposait des traductions en français, italien ou espagnol de classiques écrits en anglais et tombés dans le domaine public, parmi lesquels "L'Île au trésor" ou encore "La Guerre des mondes".

    Profitant que les ouvrages ne soient plus protégés par des droits d'auteur, le vendeur avait même ajouté son nom aux côtés des auteurs Robert Louis Stevenson ou H. G Wells.

    "Les livres ne sont plus disponibles", a assuré Brittany Turner, la porte-parole de Kindle, la liseuse d'Amazon, dans un bref courriel.

    Amazon a refusé de donner davantage d'information sur l'identité du traducteur, pas plus que sur le nombre d'ouvrages vendus.

    Dans sa charte éditoriale, Kindle se réserve également le droit de refuser de publier les "mauvais" livres électroniques, dont les traductions maladroites des ouvrages, les livres à caractère pornographique ou à tout autre contenu dérangeant, ainsi que les violations de droits d'auteur.


    Belga

  • Amazon retire de sa bibliothèque numérique des mauvaises traductions de grands classiques
    « previous

    Amazon retire de sa bibliothèque numérique des mauvaises traductions de grands classiques

    Tous droits réservés
    next
    • Amazon retire de sa bibliothèque numérique des mauvaises traductions de grands classiques

      Amazon retire de sa bibliothèque numérique des mauvaises traductions de grands classiques