Entamée en mai 2011, la restauration des maisons privées Le Cerf, Joseph et Anne, L'Ange, La Maison des Tailleurs, Le Pigeon et Aux Armes de Brabant, situées entre les numéros 20 et 28 de la Grand-Place, s'est terminée vendredi. Ces six façades seront dévoilées au grand public samedi, à l'occasion de la journée du patrimoine.

Le montant des restaurations s'est élevé à un million d'euros, subsidié à 80% par la région s'agissant de biens classés.

"La restauration de ces maisons s'inscrit dans un plan de gestion afin d'assurer la pérennité des biens inscrits au patrimoine mondial", explique l'échevin bruxellois de l'urbanisme, Christian Ceux (CDH). "Nous souhaitons préserver ce patrimoine qui est bruxellois, mais qui est aussi un fleuron belge". La Grand-Place de Bruxelles a été déclarée patrimoine mondial de l'Unesco en 1998.

Le dernier plan de restauration global de la Grand-Place s'est terminé en 1915. Un siècle plus tard, les restaurations successives prévoient de dévoiler une place entièrement restaurée à l'horizon 2015. Elles ont commencé dans les années 80 par la Maison des Duc de Brabants. La Maison de l'Ane a été restaurée en 2003. L'îlot du côté de la Maison des Brasseurs a été achevé en 2008. Les travaux pour l'îlot 1 à 7 autour de la maison du Roi d'Espagne sont planifiés pour 2013. Les restaurations de la Maison du Roi et le pan restant entre les numéros 34 et 39 suivront.


Belga